Notre demande de RV du 10/03/14

Face aux risques d'affrontements sur le terrain à l'occasion d'un passage en force pour déboiser la zone humide, nous avons demandé, le 10 mars 2014, au Conseil Général et à la Préfecture de relancer le dialogue.

 

Télécharger notre courrier

 

Voir la réponse du Président du Conseil Général (18/03/14)

 

(Madame la Préfète n'a pas daigné répondre...)

 

 


Le Collectif bénéficie du soutien financier de la Fondation pour une Terre Humaine pour l'aider à mener à bien la mobilisation publique et médiatique nécessaire à la sauvegarde de la zone humide du Testet.

 


Les réactions

Avatar Isabelle Géli-Barrouquère

L'intérêt général? Vous voulez dire, monsieur Carcenac, l'intérêt de quelques uns aux détriment de ceux qui ne sont pas de cet avis. Nous, citoyens français, subissons chaque jour les méfaits d'une l'agriculture de rendement, celle qui se pratique à coup de pesticides, de désherbants, d'engrais chimiques et d'hormones, celle qui anéantit, qui déboise. Nous sommes victimes d'une pollution permanente. Platon, s'il avait su, nous aurait fortement conseillé de rester dans la caverne. Il ne faut pas confondre lumière et éblouissement. Bien cordialement.

Le 14-04-2014 à 15:50:20

Réagir


CAPTCHA