Communiqué de presse du Collectif

05/04/2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Barrage de Sivens : le Collectif épingle le Conseil Général du Tarn

en pleine contradiction sur le développement durable

 

Une dizaine de membres du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet ont épinglé ce matin le Conseil Général du Tarn (CG 81) sur ses contradictions concernant sa politique de développement durable. Alors que le CG 81 venait présenter son bus « Le Tarn durable, c’est maintenant » sur le marché de Gaillac, le Collectif s’est installé à côté du bus avec panneaux d’information, banderole détournant le logo du CG 81 et tracts pour informer les Tarnais que le CG 81 porte un projet contraire au développement durable, le projet de barrage de Sivens, par ailleurs financé entièrement sur fonds publics pour près de 8 M€.

 

Reprenant les engagements du CG 81 en 2007 à travers son Pôle Départemental des Zones Humides et son Agenda 21 local, le Collectif a souligné de nombreuses contradictions :

 

Sur la protection des zones humides…

D’un côté, le CG 81 s’engage à « Promouvoir leur gestion, leur protection et leur prise en compte dans les politiques publiques et initiatives privées ». De l’autre, il déciderait de rayer de la carte la zone humide du Testet (une vingtaine d’hectares) qui, selon la DREAL, est une zone humide majeure du département notamment du fait qu’elle abrite, au moins, une cinquantaine d’espèces protégées (insectes, amphibiens, reptiles, chauve-souris, oiseaux…) au niveau national, voire européen.

 

Sur la gestion durable des forêts…

Dans l’Agenda 21, le CG 81 indique vouloir « gérer les forêts départementales et le patrimoine biologique dans une perspective de développement durable. Pour construire le barrage de Sivens, le même Conseil Général défricherait 29 ha de surfaces boisées sur des Espaces Boisés Classés et en zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF de Sivens).

 

Sur les pratiques agricoles durables…

Dans l’Agenda 21, le CG 81 indique qu’il est « engagé dans le soutien d’une agriculture de qualité et respectueuse de l’environnement. Le secteur agricole est conscient de cet enjeu, en particulier sur les questions de préservation de la biodiversité, de gestion de l’eau ou de gestion des déchets ». Le même Conseil Général financerait, comme maître d’ouvrage, un barrage qui serait destiné essentiellement à l’irrigation intensive (2000 à 2500 m3/ha) et qui détruirait une zone de biodiversité exceptionnelle reconnue par les pouvoirs publics et les scientifiques. Environ 30 Ha (y compris les compensations) de terres agricoles, avec des pratiques durables essentiellement, seront perdus.

 

Pour Marie-Agnès Boyer Gibaud : « Pour respecter ses engagements, le Conseil Général doit aider les agriculteurs à s’équiper en matériel économe en eau, grâce auxquels certains maïsiculteurs dans le Sud-Ouest consomment seulement 500 m3/ha, et à modifier leurs pratiques agricoles pour qu’elles soient adaptées aux ressources en eau et moins polluantes. Le barrage coûterait 15 800 €/ha irrigué, avec cet argent, le CG 81 peut faire mieux pour moins cher ! ».

 

« S’il veut réellement protéger la biodiversité, le Conseil Général doit écouter les 23 spécialistes scientifiques (botanique, zoologie, géologie, écologie...) du Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) qui ont voté très majoritairement un avis défavorable à la demande d’autorisation de détruire cette zone humide » complète Françoise Blandel.

 

Contacts presse : Ben Lefetey (0699266066) & Marie-Agnès Boyer Gibaud (0683469709)

 

Voir les photos et le dessin de la banderole dans la galerie photos

 

Pour les médias et partenaires, téléchargement au format impression ici :

(libre de droit à condition de nous informer de la publication)

 

Nous avons un problème informatique qui bloque le téléchargement de gros fichiers, merci de nous contacter directement sur collectiftestet@gmail.com ou au 06 09 266 066

 

Les extraits de documents du CG 81 (Agenda 21, etc) cités par le Collectif

 

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA