Des élus et des agriculteurs demandent un moratoire

 

Conférence de presse

Barrage de Sivens :

Des élus et des agriculteurs

demandent un moratoire

et des études indépendantes

Samedi 12 octobre à 10h

Salle Justice de Paix – Mairie de Lisle sur Tarn

 

 

Voir d'autres photos

 

Voir l'article dans la Dépêche du Midi du 13/10/13

Le blog http://carmaux-actu.fr

France Info et France Inter en ont parlé samedi
mais nous n'avons pas de podcast...

 

- - - - -

Malgré les avis défavorables des scientifiques régionaux (CRSPN) et des experts nationaux (CNPN) à la destruction de la zone humide du Testet qui abrite au moins 94 espèces animales protégées,

Malgré la demande de la commission d’enquêtes publiques que la déclaration d’utilité publique et l’autorisation de travaux soient subordonnées à l’avis favorable du CNPN,

Malgré la démonstration que les élus locaux ont basé leur décision de réaliser ce barrage sur une étude erronée de la CACG* en 2009 qui entraîne un surdimensionnement du barrage (au moins 3 fois plus importants que le volume actuellement nécessaire soit 0,5 Mm3) au profit de la même CACG,

Malgré le coût démesuré du projet pour les dépenses publiques (investissement de 7.8 M€ correspondant à 200 000 € par irrigant, coût de fonctionnement estimé à 600 000 €/an pendant 20 ans dont 95 % serait à la charge du contribuable…),

Malgré nos nombreux courriers alertant les Ministres, les Conseillers généraux et la Cour des comptes,

Le gouvernement a décidé d’autoriser la réalisation du barrage et de le déclarer d’utilité publique. La Préfète du Tarn a signé les deux premiers arrêtés les 2 et 3 octobre : déclaration d’utilité publique (DUP) et déclaration d’intérêt général (DIG).

Choqués par ce passage en force du gouvernement et du Conseil général du Tarn, de nombreux citoyens et élus appellent à un moratoire du projet de barrage et des expertises indépendantes.

Le Collectif a présenté une première liste de signataires de cet Appel et a annoncé les futures actions qu’il souhaite entreprendre pour s’opposer à la réalisation du barrage.

 

Parmi les personnes qui appellent à un moratoire, ont pris la parole à la conférence de presse :

José Bové, député européen (EELV);

Catherine Grèze, député européenne (EELV) ;

Françoise Dedieu-Casties, Vice-présidente de la Région Midi-Pyrénées chargée du Développement durable (EELV); (voir le communiqué d'EELV)

Alain Ciekanski, conseiller régional (Europe Ecologie);

Pascal Polisset, membre de la Coordination Nationale du Parti de Gauche (communiqué du Parti de Gauche) ;

Patrick Patinier, paysan (ancien porte-parole de la Confédération Paysanne 81) et d’autres agriculteurs locaux ;

Sylvain Doublet, France Nature Environnement (FNE Midi Pyrénées) et d’autres représentants d’associations nationales.

 

Roland Foissac, Conseiller général du Tarn était excusé en tant que représentant de l’Association Départementale des Elus Communistes et Républicains (ADECR 81) qui appelle également à un moratoire (voir le communiqué de l'ADECR 81);

 

Contacts presse : Ben Lefetey (0699266066) & Françoise Blandel (0602319690)

Nombreux communiqués, podcasts et rapports à télécharger sur http://www.collectif-testet.org

*La Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG) est intervenue comme bureau d’étude en 2001 et elle est devenue maître d’ouvrage délégué du projet en 2008 (auprès du CG 81 qui est le maître d’ouvrage).

 

 



Les réactions

Avatar Retro

C'est étrange de demander un moratoire et surtout des études supplémentaires. Ce dont il y a besoin, c'est mettre les personnes en discussion et arrêter le système de représentation en politique. Vivre ensemble, c'est ne pas être représenté.

Le 16-10-2013 à 11:20:20

Réagir


CAPTCHA