Expulsion des occupants du "Collectif des Bouilles"

 

Intervention de nombreuses forces de l'ordre (environ 120 gendarmes et CRS, un hélicoptère...) ce 16 mai à partir de 8h pour expulser l'ancienne ferme "La Métairie Neuve" et le campement situé sur le site du chantier. Les deux sites étaient occupés illégalement par le Collectif "Tant qu'il y aura des bouilles" suite au passage en force de la Préfecture en octobre 2013.

 

Voir des photos

 

Le communiqué de la préfecture du Tarn (voir notre communiqué de réaction)

 

Quelques médias qui en parlent :

 

Le Tarn Libre (20/05  : réactions)

 

Magazine Reporterre

 

Le Tarn Libre (16/05)

 

La Dépêche du Midi (article)

 

La Dépêche du Midi (diaporama)

 

Gaillac Info

 

Radio Albigès (écouter le journal en direct)

 

Radio 100% (avec la réaction de notre Collectif)

 

Dépêche AFP reprise par Les Echos (voir également l'article de la Dépêche basé sur l'AFP)

 

France 3 Tarn (avec la réaction de notre Collectif)

 

 



Les réactions

Avatar Christian Moretto

Je trouve cela inadmissible, le capitalisme n'en finit jamais avec ses projets de destruction du vivant et de son brevetage. Il faudrait que les populations ouvrent les yeux et se rendent compte de la mainmise des dirigeants des multinationales sur nos vie.
Avec vous
Christian Moretto journaliste engagé sur Radio Occitanie

Le 19-05-2014 à 08:30:18

Avatar Francine RICOUART

Dans le journal télévisé de 13 H ce jour sur France 2, on nous montre un charmant reportage bucolique où un animateur-nature explique la richesse d'une zone humide à des bambins...
Et ici, dans le Tarn, on s'assoie sur plus de 90 sp protégées présentes dans une zone humide promise à la destruction (comme pour Nantes).
On dupe les citoyens par de beaux discours de gestion éco-responsable (ce préfixe se rapporterait plus à l'économie qu'à l'écologie....) et de belles images, quand on détruit allègrement des espaces naturels, hectares après hectares, là pour un barrage, ici pour une rocade, un aéroport, une zone commerciale, un lotissement, ... .
Heureusement des citoyens responsables s'engagent pour laisser (ici, et non pas "là-bas" où il est toujours aisé de donner des leçons : "faites ce que je dis, ...") quelques espaces et espèces aux générations futures.
Francine RICOUART, Environnementaliste

Le 19-05-2014 à 15:18:50

Avatar Jacques SOS Loire Vivante

"Le projet prévoit de reconstituer 19,5 hectares de zones humides favorables à ces espèces en compensation des 13 hectares détruits, dit-elle. Un suivi de l'évolution des espèces protégées sur ces parcelles sera assuré pendant vingt ans". (extrait article de la dépêche du midi)
Voilà posée une des question centrale de tous les Grands Projets Inutiles Imposés par les multinationales et leurs sous fifres politicards : est-ce que sérieusement les naturalistes et les environnementalistes de tous poils pensent qu'une zone humide peut se recréer d'un coup de baguette magique ? ou est-ce qu'un jour ils vont arriver à accepter de franchir la sacrosainte ligne de la "légalité" et grimper dans les arbres avec les Zadistes ? Ou transférer leurs permanences "cosy" et leurs permanents subventionnés sur le site du Testet ? Imaginez le hérisson de FNE ou l'oiseau de la LPO attaqué à la pelleteuse devant les télé....ça ferait désordre ! Ne croyez pas qu'une lutte se gagne en restant spectacteur.....Une lutte se gagne grâce au RAPPORT DE FORCE et à sa capacité à élargir la mobilisation ! Répondez à la préfète que les tritons palmés ne savent pas lire ses arrêtés d'expulsion !
Gardarem lo Testet !

Le 19-05-2014 à 15:56:01

Avatar Goldminc myriam

Encore un projet délirant qui n'est pas sans rappeler celui de l'aéroport de Nantes des décisions jacobines qui détruisent l'environnement sans discussion possible Bravo de tenir bon A vos cotés moralement déjà en relayant vos infos .
Myriam Goldminc journaliste freelance membre des JNE et éducatrice à l'environnement.

Le 25-06-2014 à 11:57:33

Réagir


CAPTCHA