Mobilisations sur le terrain !

Ce lundi 25 août, le Conseil Général n'a toujours pas répondu à nos questions posées à nouveau il y a près de 6 mois mais il a envoyé les gendarmes protéger la capture d'espèces protégées (au moins la lamproie de Planer mais sans doute aussi les amphibiens).

 

Une centaine de gendarmes se sont relayés toute la journée pour empêcher les opposants de freiner l'avancement du chantier de déboisement.

 

Mais ils n'ont pas pu expulser les occupants d'une parcelle. L'expulsion n'est pas possible sans décision de justice et les opposants sont déterminés à ne pas laisser faire une expulsion illégale.

 

Le journal de France 3 Tarn a relaté les événements de la journée ainsi que Radio 100% et la Dépêche du Midi  publiera un article ce mardi 26. Le Tarn Libre publiera un article dans son édition hebdomaire vendredi prochain.

 

Après un an de demandes répétées de réponses à nos questions (voir ci-dessous) et d'un débat public contradictoire, le refus du Conseil Général nous oblige à commencer une grève de la faim pour obtenir satisfaction. Nous commencerons mercredi 27 août et la grève prendra fin à la réception de réelles réponses à nos questions et de l'acceptation par le Conseil général de participer à un débat public contradictoire. Le Président du Conseil Général et la Préfète (qui vient de quitter ses fonctions dans le Tarn) ont présenté le barrage de Sivens comme un projet d’intérêt général et même d’utilité publique mais ils ont été incapables de venir le justifier auprès du public (et des contribuables pourtant très sollicités).

 

Nous vous donnerons plus de détail sur le déroulement de la grève de la faim très bientôt... Tous les opposants sont invités à se mobiliser sur le terrain, notamment en se rendant sur place. Attention, la route D132 qui longe la zone humide est interdite à la circulation des véhicules. Voir le plan pour se stationner.

 


 

Extrait de notre courrier du 27 février 2014 au Conseil Général :

 

"Dans notre précédent courrier, nous avons détaillé les événements qui se sont déroulés depuis les enquêtes publiques et qui justifie que le Conseil Général vienne expliquer au public pourquoi il poursuit ce projet. En refusant le débat contradictoire, il nous semble que vous avez peur de reconnaître que les élus du Conseil Général et les citoyens qu’ils représentent n’ont toujours pas de réponse aux questions essentielles suivantes :

 

Quels sont les besoins qui justifient aujourd’hui 434 000 m3 d’eau pour la salubrité ?

 

Quelle est l’étude qui justifie un soutien d’étiage du point de vue de la vie aquatique et qui compare, de fait, les impacts positifs et négatifs du barrage de Sivens sur la qualité écologique du Tescou ?

 

Quelle est la surface irriguée concernée par le barrage de Sivens et qui sera plafonnée comme vous l’affirmez ? Comment est-elle répartie sur le territoire, sur le parcours du Tescou ?

 

Combien d’agriculteurs s’engagent aujourd’hui à acheter de l’eau du barrage de Sivens et pour combien d’ha ? Quels sont les types de cultures concernées (en hectares ou en proportion) ?

 

Comment le volume d’1.5 Mm3 est-il justifié ?

 

Pourquoi, en 2007, le Conseil Général a-t-il fait le choix de réaliser un barrage d’un tel volume plutôt que de mettre en œuvre, d’abord, des mesures d’économies d’eau et une optimisation des 184 retenues collinaires existantes ainsi que leur mise en conformité avec la DCE 2000 à propos des débits réservés ?

 

Combien sera facturée l’eau au m3 ? Quel est le montant estimé de la participation des irrigants au coût de fonctionnement ?

 

Suite aux nouveaux engagements du Conseil Général sur les mesures environnementales, à l’actualisation du prix d’achat des terres agricoles et du coût des travaux, quel est le montant actualisé du coût de l’investissement ?

 

Quel est le montant actualisé du coût de fonctionnement sur 20 ans ?

 

Il ne nous semble pas déraisonnable de considérer que le Conseil Général doit apporter des réponses à ces questions afin de rendre des comptes sur l’utilisation de l’argent public et des ressources naturelles. Il nous paraît légitime que des citoyens membres d’associations agréées et qui étudient ce projet avec rigueur puissent exposer leur point de vue lors d’un débat contradictoire et équitable".



Les réactions

Avatar Cecinha

Bonjour, ceci est un commentaire. Pour srppuimer un commentaire, connectez-vous, et affichez les commentaires de cet article. Vous pourrez alors les modifier ou les srppuimer.

Le 05-01-2015 à 14:01:07

Avatar Olivia

Life is short, and this article saved vaualble time on this Earth.

Le 07-01-2015 à 04:15:17

Avatar Charlotte

You've mageand a first class post http://fadebrbgc.com [url=http://gnkmnbsixc.com]gnkmnbsixc[/url] [link=http://jvtvedmv.com]jvtvedmv[/link]

Le 09-01-2015 à 09:42:39

Avatar Akash

I had the exact same initial reatcion as Scott and maxx40. that invention made so many other things possible that it's tough to ignore. It enabled mass dissemination of knowledge. Yet doesn't the computer, combined with the internet do that same job, only infinitely better and faster? A side-by-side comparison will show that electronic communications is a better invention.Must we always consider an invention's predecessors with more weight than the invention itself? If so, wouldn't that make , which were modified to fit movable type, more important than the printing press? How about the immovable type presses? Those were used to copy books via the same method. Gutenburg's innovation was simply to make the type movable, making the press reusable for different publications. The main advantage was not a technological one per se, but an economic one.The next thoughts I had were penicillin and the small pox vaccine. Both have saved millions and millions of lives. Yet, even combined, these inventions haven't come close to the number of lives saved by .Norman Borlaug's genetic manipulation of wheat combined with his innovations in growing techniques more than tripled the yield of wheat fields. I couldn't find the statistic, but I've read that his wheat is responsible for feeding between a third and half of the world's population.Ones mentioned above that I did not think of include electricity and, my favorite, water treatment. Both are big life savers.And while I initially laughed at B4B's last answer, contraceptives', I now recognize that it was a very important invention. Woman's liberation could not have happened without it. , apparently, but for some unexpected reasons:the important sequel of the pill is the growing conception that our bodies are servants of our minds, rather than vice versa. This relatively low-tech invention has triggered a cultural and cognitive revolution in our self-perception. It has contributed to our ability to accept organ transplantation, the notion of machine intelligence, gene therapy and even, eventually, germ-line genetic manipulation. It has shifted the quest of human beings from controlling their physical environment to controlling themselves — their own bodies and hence their physical destinies.Wow.B4B also asked me in private if inventions need to be physical things, whether they can be concepts. If so, she wanted to include democracy. I would say equality more generally. Both can be summed up in one of the most important cultural revolution: The Enlightenment.Here are some other interesting responses from : (also grew out of the Enlightenment) (using the predecessor-is-superior-in-importance reasoning.) and many, many more.

Le 13-01-2015 à 09:21:59

Réagir


CAPTCHA