Les opposants bäillonnés par les pouvoirs publics

4 septembre 2014

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Manifestation pacifique pour dénoncer le recours disproportionné à la force

destiné à bâillonner l’opposition au projet de barrage de Sivens

 

Ce matin, jeudi 4 septembre 2014, une cinquantaine de sympathisants de la lutte contre le projet de barrage de Sivens ont manifesté en silence devant une pinède en cours de déboisement. Pour dénoncer le recours à de nombreuses forces de l’ordre par le Conseil Général du Tarn pour bâillonner l’opposition à son projet de barrage pour l’irrigation, la bouche de chaque militant était scotchée.

 

Des panneaux soulignaient les critiques du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet sur le projet : « Conflit d’intérêts » « Etudes manipulées » « Déni de démocratie » « Gaspillage d’argent public » « 25 irrigants seulement » « Grande zone humide sacrifiée » « Massacre des  94 espèces animales protégées » « Agriculture productiviste » « Dilution de pollutions déjà disparues ».

 

 

Des gardes-mobiles tenaient les opposants à distance de la pinède (au fond sur la photo) où une abatteuse forestière poursuivait la vaste coupe commencée la veille malgré la tentative des opposants du Collectif de l’en empêcher (voir photo).

 

Pour le porte-parole du Collectif, Ben Lefetey, « Par son entêtement, le président du Conseil Général s’est lui-même enfermé dans une impasse dont il n’a pas, encore, le courage politique de sortir. C’est donc la Ministre Ségolène Royal qui a le pouvoir de vie ou de mort sur cette zone humide majeure du département. Si elle ne veut pas être tenue responsable de ce massacre écologique, elle doit agir vite car, au rythme actuel, dans 5 jours toute la zone humide aura disparue ».

 

Contact médias : Ben Lefetey 06 99 26 60 66



Les réactions

Avatar Elodie Maffre

Faut croire que Carcenac joue la montre, il veut son élection de sénateur! Il est probable qu'une fois sénateur, il laissera tomber le conseil général qui est appelé à disparaitre. Nous ne perdrons pas gros!
pas cool!
N'oublions pas que les maires sont ses électeurs et que les conseils municipaux ont voté a l'unanimité la motion pour le barrage,donc il ne faut pas attendre de soutiens de ceux qui ont voté pour eux! Balèze la democratie!
Pas cool!
Aucun de ces élus ne pourra dire: j'étais contre ou je me suis abstenu.
Faut savoir,aussi, le Tarn est classé dans les départements à mauvaise gestion.
Voir ici:http://www.planet.fr/actualites-classement-les-departements-les-plus-mal-geres-de-france.413318.1557.html
Pas net!
Et pis 2 gros mensonges a la présentation de l'enquette publique:
-Les 82 irrigants, nombre encore maintenu par le président de la chambre d'agiculture au printemps 2014? ICI/http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/30/1873119-le-barrage-de-sivens-est-utile.html.
Il se la pète!
-Le debit de reférence pris à St Nauphary,page 4 de DUP et DIG de l'enquête publique, considère l'apport des bassins versants comme négligeable, je fais partie de ceux qui pensent que ce reservoir ne se remplira jamais!

Je vous soutiens de loin, amicalement, Elodie

Le 12-09-2014 à 07:27:30

Avatar Jacqueline SEIGNEURIC

D'accord avec l'ensemble du commentaire d'Elodie sauf sur un point. Le Conseil municipal de LISLE SUR TARN n'a pas voté à l'unanimité pour le barrage de Sivens. Nous avons été 8 dont 6 du Groupe majoritaire à voter contre. De ce côté-là, j'ai conscience nette et je participe autant que cela m'est possible, aujourd'hui, à la lutte sur le terrain. Courage et amitiés à tous.

Le 13-09-2014 à 15:15:55

Réagir


CAPTCHA