Le barrage de Fourogue, l'illustration du passage en force du CG et de la CACG

 

De Fourogue... à Sivens :

un même entêtement qui devient mortifère

 

La retenue de Fourogue, (1,3 million de m3), à l'amont de la rivière Vère, département du Tarn, a été réalisée au cours de la période automne 1997 – printemps 1998; le Conseil général du Tarn (CG81) étant maître d'ouvrage et la Compagnie d'Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG) concessionnaire d'aménagement. L'ouvrage est destiné au renforcement de la ressource en eau du bassin versant de la Vère.


L'association Vère Autrement (VA) s'est constituée avec un triple objectif : la défense de terres agricoles de première catégorie, l'étude critique du projet Fourogue et la formulation de propositions alternatives. Des membres fondateurs (Pierre DEMOUGEOT et Jean-Pierre MERLO) rappellent, dans la note ci-jointe, l'historique de la réalisation de la retenue de Fourogue sur la Vère et le passage en force du Conseil Général du Tarn et de la CACG.

 

Dans le forum discutant de ce sujet, Bernard VIGUIÉ, l'avocat qui a défendu l'association Vère Autrement, donne également des détails sur la poursuite des travaux du barrage par la CACG et le CG81 malgré les décisions de justice le leur interdisant...

 

Dans une note réalisée fin septembre 2014, le Collectif démontre que le barrage de Fourogue dégrade la qualité des eaux (voir bas de page). La CACG reconnait elle-même que le barrage est surdimensionné...

 

Voir également :

 

Les révélations de Médiapart (29/10/14) : Au Testet, agrobusiness, conflit d'intérêts et mauvaise gestion

 

Le reportage de France 3 MP (03/11/14) : Fourogue, le barrage tarnais illégal auquel Sivens ressemble étrangement

 

Les communiqués du Collectif abordant le barrage de Fourogue :

 

11 mars 2014 : Ce ne serait pas un lac de loisirs mais plutôt un lac de boue !

 

20 mai 2014 : Un projet exemplaire... du mépris de la Préfète envers les experts et les citoyens

 

26 août 2014 : L’Etat de droit s’applique-t-il vraiment au Tarn ?

 

1er septembre 2014 : Déboisement par la force et gros mensonges !

 

9 septembre 2014 : Destruction symbolique du barrage de Fourogue

 

3 octobre 2014 : Le barrage de Fourogue n’est pas d'utilité publique et d'intérêt général

 

6 octobre 2014 : Thierry Carcenac n’ose pas avouer qu’il offre 230 000 € d’investissement public par irrigant !

 

Le barrage de Fourogue dégrade la qualité des eaux

 

Ci-joint également une note comparant la qualité de l’eau de la Vère et du Tescou. En effet, le Conseil Général cite en exemple le barrage de Fourogue sur la Vère pour rappeler que le projet de barrage de Sivens a notamment pour objectif la « préservation du bon état écologique » du Tescou.

 

Pourtant, la comparaison entre l’état écologique et chimique de la Vère à l’aval du barrage de Fourogue et celui du Tescou à la sortie de la zone humide du Testet (qui serait donc l’aval du projet de barrage de Sivens) démontre clairement qu’un  barrage ne garantit pas le bon état de la rivière voire même le dégrade fortement. Vous trouverez la démonstration ci-jointe dans une note reprenant les analyses officielles de qualité des eaux des deux rivières.

 

Le barrage de Fourogue surdimensionné

 

Dans le dossier d'enquête publique préalable à la Déclaration d'Intérêt Général de l'Aménagement que le Collectif s’est procuré (bientôt en ligne), la CACG reconnait elle-même que ses prévisions étaient de 400 ha alors qu’il y avait seulement 214 ha irrigués en 2011 à partir du barrage soit presque moitié moins…

 

 



Les réactions

Avatar pierrette level

il est évident que c'est une poignée d'incapables d'irréductibles pro barrage qui en sont à l'origine, le barrage de Fourogue est un exemple édifié par ces mêmes inutiles qui n'y voient que leur propre intérêt et au mépris total du reste, LUTTEZ LUTTONS

Le 22-11-2014 à 15:42:27

Avatar LIOTARD

Une poignée d'incapable ? je n'en suis pas si sûr. Ce ne sont malheureusement que des élus et certains de leurs citoyens électeurs qui sont dans une optique de productivisme , d'ignorance des contingence environnementale , sociales , de santé publiques (exemple la dégradation de l'eau par le modèle agricole défendu bec et ongle par la FNsea ) dans laquelle ils sont nés et dont ils sont incapables d'envisager un seul instant qu'ils pourraient la remettre en question. Cela dit, s'obstiner à perpétuer les pratiques hérités, à ses limites. Ce sont celles où l'on en vient à s'opposer à la loi. Or , dans les deux affaires similaires de SIVENS et de FOURROGUE, on a affaire à des protagonistes (Conseil Général et la société CACG) qui ne respectent pas la loi et qui ont l’outrecuidance de dire que les opposants ne la respectent pas ! Par dessus le marché, le Conseil Général du TARN a réclamé et obtenu , l'intervention des forces de l'ordre avec la terrifiante conséquence que l'on connaît : la mort de Rémi FRAISSE . Où sont la légitimité et la légalité ? Assurément , pas dans le camp des officiels : le conseil Général . Ni non plus du côté de la CCAG!
Face à de tels dénis, face à ces infractions à la loi par les officiels et l'entreprise , une question se pose : Le dépôt de plaintes contre le conseil Général du TARN et contre la CCAG ?


(1) sans oublier les nombreux coups et blessures ,atteintes aux libertés , humiliations, y compris à l'endroit d'élus- voir le témoignage du Conseiller Général Jacques Pagès seul opposant au projet http://www.mediapart.fr/journal/france/061114/sivens-un-drame-etait-inevitable- perpétrés par les -prétendus- représentants de l'ordre.

Le 27-11-2014 à 11:20:40

Avatar Marine

moi c'est marine ,il y a trop d'escroquerie dans les offres de prêt entre
particulier. Moi j'ai visité un site d'annonce de prêt entre particulier sérieux partout
dans le monde et j'ai connu un type formidable, du nom de M SPAETH Jean Français
qui aide les gens en leur faisant des prêts et qui m'a accordé un prêt de 100.000€
que je dois rembourser sur 30 ans avec un très faible intérêt de sa part soit 2% sur toute ma
durée de prêt et là le lendemain matin j'ai reçu l'argent sans protocole.Besoin de crédit personnel ,vos
banque refuse de vous accorder de prêt,vous êtes en CDI et autre de vous adresser à lui et vous
serrez satisfait mais attention à vous qui n'aimez pas rembourser les prêts. Voici son e-mail: jaqlafompte@gmail.com

Le 03-12-2014 à 18:55:37

Réagir


CAPTCHA