Trois femmes blessées lors de l'hommage à Rémi Fraisse

 

 

Lors de l’hommage à Rémi Fraisse dimanche dernier, 23 octobre 2016, qui réunissait dans le calme une centaine de personnes, 3 jeunes femmes ont été blessées au couteau par un probarrage. Celui-ci faisait partie d’une groupe d’une trentaine de probarrages venu empêcher physiquement, et très violemment pour certains d’entre eux, l’accès à l’endroit où Rémi Fraisse est tombé sous l’explosion d’une grenade offensive le 26 octobre 2014.

 

Parmi ces probarrages s’interposant illégalement, se trouvaient Pascale Puibasset, adjointe au maire de Lisle-sur-Tarn, et Philippe Jougla, président du syndicat agricole FDSEA 81. La veille, des troncs d’arbres et tas de terre avaient été disposés sur les trois routes d’accès au site pour empêcher la venue en véhicules des personnes prévoyant de rendre hommage à Rémi Fraisse. Ces barricades, revendiquées par des probarrages, ont également empêché les riverains du site d’accéder à leurs propriétés (habitation, champs et bois). Dimanche matin, Mme Maurel, dont la maison est située en bordure du site, a été contrainte de faire demi-tour devant le tas de terre déposé par ces probarrages.

 

Le Collectif dénonce le comportement violent de cette minorité de partisans du barrage initial, jugé surdimensionné, illégal et sans utilité publique. Tout aussi choquante est l’attitude des gendarmes sur place, essentiellement le PSIG de Gaillac, qui a laissé repartir l’agresseur au couteau sans même un contrôle d’identité. Une fois de plus, certains gendarmes ne respectent pas le code de déontologie en ayant un comportement partial. Tout ceci ne restera pas sans réaction de la part des opposants dont le Collectif.

 

Le communiqué de presse de réaction de la Confédération Paysanne du Tarn (dont des membres étaient présents à l'hommage)

 

Liens vers quelques médias qui en parlent : 

 

Le Tarn Libre : Trois jeunes femmes blessées par arme blanche au cours d'une échauffourée avec des partisans du barrage (MAJ le 26/10 avec audios d'une jeune femme blessée et de Pascale Puibasset)

 

France 3 Midi-Pyrénées : Sivens : un homme a blessé trois jeunes femmes qui venaient rendre hommage à Rémi Fraisse

 

Radio 100% : TEMOIGNAGE 100% : il raconte l'agression au couteau à Sivens

 

Blog Mediapart d'Hélène Duffau :

 

23/10 : « Rémi Fraisse - A Sivens, un hommage au couteau »

 

25/10 : Hommage à Rémi Fraisse : le déni (billet en soutien à Thierry Tchukriel qui suit les événements de Sivens pour Le Tarn Libre et reçoit actuellement des pressions suite à son article traitant cette affaire).

 

Radio Albigès est revenu sur cette agression en interviewant Thierry Tchukriel pour Le Tarn Libre et Alain Hebrard de la Confédération Paysanne du Tarn.

 

France 2 a présenté un reportage au JT de 13h le 26/10.

 

 



Les réactions

Avatar Gérard ETELLIN

Bonjour,

Voià comment réagissent "certains individus" à un hommage de Rémi FRAISSE !
Comportement inadmissible tout comme les Forces de l'Ordre restées sans réaction vis-à-vis du "coupable au couteau"
De drôles et inadmissibles méthodes avec "la présence" de la FNSEA et d'une Elue !

Sur la Savoie, le Collectif Chambérien Unitaire Interpro Citoyen (CCUIC) avait demandé aux associations s'il était possible defaire un rasemblement.
Pas de réponses positives !
C'est désolant !  Le Collectif suit le dossier déposé par la famille de Rémi au Tribuanl.

Amitiés de la Savoie.

Le 31-10-2016 à 09:40:28

Avatar roland

En fait il ne s'agit pas d'incriminer la police et ou lagresseur au couteau , peut etre lui ausi  est il parmi tous les psychopathes qui arrivent a se faire embaucher danc cette police des manifs et qui s'en donne sans remords et sans regrets a tant de lacheté et d'hyper violence , n'allez pas croire qu'ils sont embauchés parceque psychopates non , ces gens là sont trés intelligents et arrivent a tromper les recruteurs qui pourtant sont eux aussi trés intelligents , trop peut etre , qui sait ? qui saurait dire? Ce qui est surprenant c'est que tout psychopa te qui est vu poser un acte violent se doit d'etre arrété par ses supérieurs  qui eux ne le sont pas , du moins on l'espere :et bien là non :rien , c'est surprenant , aurai je raté un épisode???
Une nouvelleZAD a esperer : en guyane ou l'état envisage l'exploitation d'une mine d'or en pleine forét amazonienne Il est a esperer que la bas les recruteurs de policiers sauront repérer les psychopates candidats

Le 26-10-2017 à 22:36:28

Réagir


CAPTCHA