Samedi 25 mai de 14h30 à 17h : découverte naturaliste de la zone humide du Testet

Samedi 25 mai de 14h30 à 17h :

Observations naturalistes de la zone humide du Testet

« L’eau, l’homme et la forêt»

 

Grand delta, marais, tourbières, mouillères, les « zones humides » sont des milieux naturels qui rendent des services à l’Homme (d’épuration de l’eau, de soutien des débits d’étiage) et permettent l’épanouissement de nombreuses espèces de plantes et d’animaux que l’on ne trouve pas ailleurs. Or, en France, près des deux tiers des zones humides ont disparu depuis un siècle  et elles ne couvrent plus qu’environ 2,5% du territoire.Depuis 1971, notre pays est partie prenante de la Convention de Ramsar en faveur de la conservation des zones humides, ratifiée par 18 pays. La France a donc lancé divers programmes de protection, amplifiés avec le Grenelle de l’Environnement, qui nous engage à restaurer 20 000 hectares de zones humides d’ici 2020.

 

Dans le cadre de la 8ème édition des Journées Nature de la Région Midi-Pyrénées et de la Fête de la Nature, l’association Lisle-Environnement et l’Office pour les insectes et leur environnement de Midi-Pyrénées (OPIE-MP) proposent une découverte naturaliste de la zone humide du Testet. Ces observations, intitulées « L’eau, l’homme et la forêt», se dérouleront le samedi 25 mai de 14h30 à 17h et seront animées par Laurent Pélozuelo, président de l’OPIE Midi Pyrénées et maître de conférences à l’Université Paul Sabatier.

 

La zone humide du Testet est la première zone humide d’importance du bassin versant du Tescou, de par sa superficie de 18.8 hectares et la seule ayant conservé jusqu’à aujourd’hui un fonctionnement naturel. Elle est qualifiée par la DREAL (service de l’état en charge de l’environnement) comme faisant «partie des zones humides majeures du département du point de vue de la biodiversité ». Elle est composée, d’une part, d’une large ripisylve qui borde le Tescou, de bois humides (en majorité des aulnes, des saules, des frênes) et d’autre part, de prairies humides. Les prairies permanentes naturelles sont actuellement mises à disposition de deux agriculteurs  pour pâturage.

 

Ce site abrite une riche biodiversité : présence d’espèces végétales et animales dont certaines bénéficient de mesures règlementaires de protection. 82 espèces animales protégées ont été identifiées : 7 espèces d'insectes, 7 espèces d'amphibiens, 7 espèces de reptiles, 42 espèces d'oiseaux, 18 espèces de chiroptères et 1 espèce de poisson. Parmi les 353 espèces de plantes vasculaires recensées sur le site, 15 sont rares sur la majeure partie de la région.

Cette animation est gratuite. Equipement nécessaire : bottes, tenue de randonnée, jumelles, loupes,  appareil photos... Point de rendez-vous :

Plan d'accès

 

Pour en savoir plus

 

Les médias en parlent...

 

Voir les photos de cette animation

 

 

 

 



Réagir


CAPTCHA