Chantier : le Président du Conseil Général s'engage

Le Collectif et d'autres opposants au barrage sont allés cet après-midi au Conseil Général (CG). Nous souhaitions obtenir une réponse au courrier envoyé à tous les conseillers généraux le 18 septembre 2013 qui contestait la fiabilité de l'étude CACG réalisée en 2009 et qui justifie aujourd'hui le barrage.

 

Suite à l'intervention des naturalistes de ce 25 novembre au matin, ils voulaient également des garanties sur l'absence de nouvelles interventions préparant le chantier de déboisement. En effet, les propos de Thierry Carcenac, Président du CG, lors de l'interview de France 3 le 14/11/13 semblait sous-entendre qu'il attendait la décision de justice pour décider de poursuivre ou non le chantier.