Destruction symbolique du barrage de Fourogue

9 septembre 2014

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 Destruction symbolique du barrage de Fourogue pour

rappeler que le Conseil Général et la CACG gère un barrage illégal depuis 1997

 

Le 9 septembre 2014, plusieurs dizaines de sympathisants de la lutte contre le projet de barrage de Sivens sont allés symboliquement détruire le barrage de Fourogue sur la Vère près de Carmaux (Tarn) pendant qu’une intervention armée du GIGN avait lieu sur le site du déboisement. Le barrage de Fourogue construit malgré la saisine de la justice par les associations locales a été jugé illégal par la Cour administrative d’appel de Bordeaux en 1999.

 

«Sur le barrage de Fourogue, les juges avaient estimé que l’avis du commissaire-enquêteur devait être considéré comme défavorable car l’Etat n’avait pas levé les réserves. Nous avons déposé des conclusions dans ce sens au tribunal administratif de Toulouse car les réserves du commissaire enquêteur ne sont pas non plus levées sur le barrage de Sivens », a déclaré sur place Ben Lefetey, porte-parole du collectif de sauvegarde de la zone humide du Testet qui a déposé 3 recours contre les arrêtés préfectoraux autorisant les travaux. La préfecture du Tarn et le Conseil général, maître d’ouvrage refusent d’attendre que la justice se prononce sur la conformité des actes administratifs.

 

« A Fourogue, l’Etat est passé en force mais nous refusons que les représentants de l’Etat s’estiment au dessus des lois. La cour d’appel a jugé en 1999 que le préfet avait déclaré à tort d’intérêt général et d’utilité publique et urgents les travaux de réalisation de la retenue de Fourogue », a-t-il rappelé. « Quelle urgence à déployer tant de moyens armés pour passer en force à Sivens ? Nous invitons Thierry Carcenac à ne pas dénigrer le rôle de la justice dans notre pays. Un vrai démocrate aurait déjà décidé un moratoire des travaux jusqu’à la décision du tribunal de Toulouse la semaine prochaine (l’audience ayant désormais lieu le 15 septembre).

 

En symbolisant la destruction du barrage de Fourogue à coup de pioche, le Collectif fait le parallèle entre l’illégalité du barrage de Fourogue et la situation sur le terrain à Sivens d’autant que c’est là aussi la CACG qui a construit le barrage. Lors du débat sur le budget le 3 avril 2014, Thierry Carcenac a déclaré « Je vous rappelle que sur la Vère c’est un barrage qui n’existe pas et nous en sommes au 17e avenant ». Pour le rendre légal, une enquête publique est planifiée en 2015.

 

C’est donc pour éviter que Sivens ne soit un Fourogue N°2 que des opposants au barrage de Sivens ont occupé le site du chantier pour obliger le Conseil Général à attendre la fin des recours et que plus de 200 personnes hier ont empêché pacifiquement l’accès à la zone humide du Testet.

 

La seule réponse du président du CG est de s’entêter à massacrer les 29ha de bois classés et de zone humide à Sivens avec l’aide des matraques des gardes mobiles. En cohérence avec l’expertise qui a été décidée par la Ministre Ségolène Royal, les travaux doivent cesser immédiatement et au moins jusqu’aux conclusions de ces expertises.

 

Note : Cour administrative d’appel de Bordeaux, 4 février 1999, decision N° 97BX02110 (Abstrats : 34-02-01-01-02-02 EXPROPRIATION POUR CAUSE D’UTILITE PUBLIQUE - REGLES GENERALES DE LA PROCEDURE NORMALE - ENQUETES - ENQUETE PREALABLE - COMMISSAIRE ENQUETEUR – AVIS)

 

Contact médias : Ben Lefetey 06 99 26 60 66

http://www.collectif-testet.org



Les réactions

Avatar véronique Le gall

nous sommes avec vous!

Le 10-09-2014 à 04:32:18

Avatar véronique Le gall

nous sommes avec vous

Le 10-09-2014 à 04:32:39

Avatar Franck DELPEUX

Il n'est rien de plus détestable que cet obscurantisme institutionnel qui, ici comme ailleurs, pour des raisons indéfendables ou inavouables, prétend disposer de nos vies et de notre avenir de manière insensée, sans nous demander notre avis, au besoin à coups de matraques. Cette lutte est complètement légitime. Nous pensons à vous et nous vous soutenons!!

Le 10-09-2014 à 14:27:01

Avatar Joelle de Camps

Cette lutte est non seulement légitime mais elle est nécessaire. Nécessaire afin de poser les vraies priorités, le respect de la nature, de la population et l'avenir de notre planète et de ses futurs occupants .... nos descendants ... bien entendu ceux des Pro barrage pourront également y vivre en paix. VIVONS COLLECTIFS...... Merci de votre action... Respect et soutien aux démocrates que vous êtes

Le 11-09-2014 à 00:25:43

Avatar Reine des Reinettes

Nous soutenons votre combat nécessaire, et vous remercions d'être de ceux qui sont au front pour tenir tête à ces esprits bornées que sont les autorités locales. Déployer autant de forces de l'ordre répressives est la traduction de la faiblesse du CG81 dans cette affaire. Et rien que ça c'est un manque total d'intelligence affiché par M. Carcenac : "petite tête", va !... Et dire qu'il doit se présenter aux sénatoriales !!!

Le 11-09-2014 à 23:34:46

Réagir


CAPTCHA