Envoyez un email aux élus du Conseil Général

Demandez aux élus du Conseil Général du Tarn
de décider d'un moratoire du projet.

 

Ils ont voté ce projet le 17 mai 2013 sur la base d'une étude de la CACG qui est tout sauf fiable (voir notre analyse argumentée de cette étude).

 

Le 20 septembre, nous leur avons remis à chacun l'étude contestée et nos arguments mais la majorité d'entre eux n'ont pas encore le courage de remettre en cause ce projet porté par le Président du Conseil Général et par la Préfecture.

 

Faisons entendre notre voix d'électeurs et d'électrices
en leur envoyant l'Appel ci-dessous afin qu'ils demandent un moratoire.

 

Liste des Conseillers Généraux à jour (septembre 2014, Excel)

 

Merci d’envoyer une copie de l’email que vous envoyez  aux élus à collectiftestet@gmail.com afin que nous estimions la mobilisation. Envoyez-nous également la réponse si vous en recevez une !

 

 

Appel pour le moratoire du projet de barrage de Sivens
et des études indépendantes

 


Porté par le Conseil Général du Tarn et par la Préfecture, le projet de barrage de Sivens (sur le Tescou au nord-ouest du Tarn) est l’objet d’une polémique importante qui mobilise activement les élus concernés ainsi que de nombreux citoyens et organisations de la société civile, opposés ou favorables au projet.


Selon les services de l’Etat, le site du projet fait partie des milieux à « forts enjeux environnementaux » identifiés par le SDAGE Adour-Garonne, du fait de la présence de zones humides, d’habitats d’espèces protégées et de la caractérisation du Tescou en tant qu’axe à grands migrateurs amphihalins.


De ce fait, tout le cours du Tescou aurait dû être proposé au classement en liste 1 (ce qui empêcherait la construction de tout nouvel obstacle à la continuité écologique) alors qu’a été exclu le tronçon qui va de la source au barrage. Cette exclusion n’a donc pas été prise au regard de considérations écologiques mais du fait du projet de barrage dont l’intérêt public majeur n’a toujours pas été démontré.


La totalité de l’emprise du barrage est incluse dans le périmètre de la Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique, ou Floristique (ZNIEFF) de seconde génération. La zone impactée par la retenue comporte un important secteur boisé, en partie classé, qui serait défriché. Cela concerne notamment le verger porte-graines ONF de pin laricio de Calabre « Les Barres-Sivens-VG » qui est le seul verger de cette espèce en France.

 

L’étude d’impact du projet a montré que la zone humide du Testet « fait certainement partie des zones humides majeures du département du point de vue de la biodiversité » notamment en raison de la présence de 94 espèces animales protégées dont 5 à enjeux importants.


En décembre 2012, le Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel (CSRPN) a rendu un avis défavorable à la demande de dérogation à la loi sur les espèces protégées. Par deux fois (avril et septembre 2013), le Conseil national de la protection de la nature (CNPN) a égalementémis un avis défavorable à cette demande.


En novembre 2012, la Commission d’enquêtes publiques avait donné un avis favorable au projet de barrage sous réserve que la déclaration d’utilité publique et l’autorisation de travaux soient subordonnées à l’avis favorable du CNPN. Aujourd’hui, le CNPN ayant donné deux avis défavorables, l’utilité publique ne devrait pas être déclarée et les travaux ne devraient pas être autorisés.


Le Conseil Général du Tarn et la Préfecture considèrent que les besoins de soutien d’étiage et la sécurisation des revenus agricoles, via l’irrigation, nécessitent, malgré ces avis défavorables, la réalisation du barrage. Ils se fondent sur l’analyse réalisée en 2009 par la Compagnie d’Aménagement des Coteaux de Gascogne (CACG) après qu’elle ait été nommée maître d’ouvrage délégué du projet.


Le Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet considère que cette analyse justifiant le projet n’est pas fiable car elle repose sur des données datant de 2001. La CACG n’a pas pris en compte les changements profonds intervenus depuis comme l’amélioration de l’état biologique du Tescou, la baisse significative des surfaces irriguées et l’évolution des assolements. Selon le Collectif, le dimensionnement du projet serait ainsi au moins trois fois supérieur aux besoins actuels de stockage en eau.


J’appelle le Gouvernement et le Conseil Général du Tarn à décréter un moratoire du projet de barrage sur la zone humide du Testet et à commander des études par des experts indépendants (après consultation validant leur sélection et l’objet des analyses) pour :

 

  • Atteindre le bon état des eaux du Tescou en prenant en compte les besoins de la faune et de la flore aquatiques ainsi que ceux de tous les usagers et des milieux situés en aval comme le demande le SDAGE,
  • Analyser les besoins de l’ensemble des exploitations agricoles du bassin du Tescou et définir les solutions possibles pour permettre un accès équitable à l’eau,
  • S’assurer, comme l’exige le SDAGE, qu’il n’existe pas de solution alternative au projet de barrage permettant d’éviter la destruction de cette zone humide majeure du point de vue de la biodiversité et, plus largement, de notre patrimoine naturel commun,
  • Garantir l’efficacité des fonds publics mobilisés pour l’investissement comme pour le fonctionnement du projet,
  • Eviter un conflit juridique long et coûteux pour toutes les parties,
  • Prévenir des tensions sur le terrain entre opposants et partisans du projet.

 

 



Les réactions

Avatar Séverine Millet

Bonjour,
Je suis effarée, cela fait des années que l'on détruit des espèces aux seules fins de permettre à l'homme de s'enrichir. Cette attitude est suicidaire!
Il faut arrêter cette politique d'agriculture intensive, surtout au regard des derniers résultats concernant environnement. Notre planète n'est pas modulable à notre envie à l'infini... Ce projet de barrage va détruire la zone humide du Testet. Dans quel but? Produire d'avantage? On jette déjà pratiquement la moitié de nos productions, parfois juste pour soutenir les prix (la politique du retrait en fruits en est un exemple). Cessons de détruire et commençons à réfléchir!
En espérant que ce courrier sera lu...
Cordialement
Séverine Millet, Tarn

Le 05-10-2013 à 11:50:51

Avatar sophie

Les élus : écoutez le peuple au lieu de décider de tout ! on est soi disant en démocratie ! Vous êtes juste lamentable ! Détruire la Nature pour vos profits ! Vous êtes juste écoeurants !

Le 04-09-2014 à 09:59:58

Avatar sophie

Les élus : écoutez le peuple au lieu de décider de tout ! on est soi disant en démocratie ! Vous êtes juste lamentable ! Détruire la Nature pour vos profits ! Vous êtes juste écoeurants !

Le 04-09-2014 à 10:00:06

Avatar sophie

Bonjour,

Je vous écris suite à votre projet de destruction de la zone du TESTET. J'apporte mon soutien aux personnes qui se mobilisent pour lutter contre. Détruire une zone comme celle-là est juste lamentable et navrant ! Nous sommes soi disant en démocratie mais vous n'écoutez rien de ce que dit le peuple, vous ne défendez que des intérêts économiques et vous ne vous arrêterez que le jour où il n'y aura plus d'espaces verts. Et après ça vous ferait quoi ?
Vous n'avez aucunes valeurs et ne pensez qu'à vos propres intérêts ! Rappelez vous bien d'une chose que vous semblez ignorer : la Terre ne nous appartient pas nous l'empruntons à nos enfants ! à ce rythme là que va t'on leur laisser ? du béton, du béton et du béton ! De toute façon tôt ou tard la Nature reprendra ses droites et le peuple aussi ! Marre de votre dictature capitaliste !

(mail envoyé au conseil général)

Le 04-09-2014 à 10:11:40

Avatar Paul

Bonjour,

je suis scandalisé par ce que vous commandez comme action dans la forêt de Simens. De jeunes gens sont perchés dans des arbres tandis que des bûcherons protégés par les forces de l'ordre abattent des arbres à proximité immédiate.

https://www.youtube.com/watch?v=qyP_6sySGyE

Vous êtes indignes de la République.

Que vous cherchiez à faire avancer les travaux est légitime si la justice l'approuve. Mais selon ce que j'ai pu apprendre, l'ensemble des recours n'ont pas eu lieu et vous êtes donc en plus dans l'illégalité totale.

Quand bien même, vous passeriez outre la juridiction et sa lenteur, il y a la forme et la manière. Vous savez : la politesse et l'élégance. Or, mettre en danger la vie d'autrui pour fournir suffisance au maïs irrigué comme à la filière nucléaire est bien désolant. J'ai l'impression de suivre l'actualité d'un lointain pays obscurantiste.

Puissiez-vous prendre conscience de vos actes.

J'ai 40 ans, suis père de 5 enfants et entrepreneur créateur d'emplois.
Que ces gamins soient maladroits, aient tord, etc ne vous donne absolument pas ni la légitimité, ni le droit, d'agir ainsi.

Le 04-09-2014 à 14:59:19

Avatar coedic jean-luc

Il y a longtemps déjà que dans les manifs nous gueulons:P comme pourris,S comme salauds.Nous étions juste des précurseurs!Alors quand ces pourris nous font la morale c'est juste insupportable.Mais on n'oubliera pas!

Le 04-09-2014 à 15:39:50

Avatar coedic jean-luc

Il y a longtemps déjà que dans les manifs nous gueulons:P comme pourris,S comme salauds.Nous étions juste des précurseurs!Alors quand ces pourris nous font la morale c'est juste insupportable.Mais on n'oubliera pas!Cessons de voter pour de pareilles crapules.

Le 04-09-2014 à 15:40:40

Avatar agnès Baudinière

Il y a des zones à préserver impérativement, celle ci en est une !
Nous nous conduisons comme si la Terre était notre propriété et nous oublions allègrement tous les bouleversements climatiques. Il est grand temps à revenir au respect des espèces de toutes sortes et de commencer à voir notre responsabilité d'être humain sur l'état de la terre et l'anéantissement de sa diversité. C'est inacceptable de se croire les maîtres et de détruire la planète.

Le 05-09-2014 à 21:26:18

Avatar claudia espina

LA terre n'ai plus une marchandises , nous voulons pour nos enfants préserver ce qu'il en reste , je vous demande , de ne pas installer ce barrage pour des raison de préservation environnemental , je vie dans cette région et préserver, les espaces naturel et une priorité pour la pérennisation de notre terre .

Le 07-09-2014 à 11:11:38

Avatar jean-paul rossi

Vous les socialistes vous avez été élus grâce aux voix des sans dents;aujourd'hui vous nous trahissez ;on ne vous fait plus confiance et ça va être dur dans les jours avenirs pour vous.
Stopper ce projet inutile immédiatement .
Une grand mère me disait il y a une vingtaine d'années "SOCIALO = CONNO"

Le 08-09-2014 à 18:51:26

Avatar Elise Tcholakian

Messieurs et mesdames les élu(e)s,

Je vous écris car je suis indignée par le projet de destruction de la zone du Tescou que vous soutenez et orchestrez!

Je ne suis ni une militante écologiste ni une dangereuse zadiste si l'on veut bien croire la propagande organisée par vos amis de la Depeche du midi (cf le barrage de Sivens pour les nuls!), mais une simple citoyenne comme bien d'autres...
Je suis contre le projet de barrage de Sivens et de ce fait , je soutiens les opposants à ce projet et les remercie même de leurs actions car sans eux, votre politique destructrice aurait fait encore plus de dégats!
A l'heure qu'il est, nous ne pouvons plus nous permettre de continuer ces politiques absurdes qui ne favorisent pas la majorité du peuple , mais une toute petite poignée au détriment de notre environnement et de tous ses habitants!

En faisant un tour sur votre site internet, j'ai pu constater que vous mettiez largement en avant votre démarche écologique, que vous recensiez les zones humides du département ( je vous informe au passage que l'une d'elle est justement sur la zone que vos projets souhaitent rayer de la carte!) et j'ai même été surprise de tout une page sur la démocratie participative... Je vous cite:
Le Département du Tarn a toujours accordé beaucoup d’attention depuis plus de 20 ans aux pratiques citoyennes et au développement de la démocratie participative. (....)

et plus loin vos objectifs:

Une volonté : favoriser le débat démocratique.
Des objectifs : renforcer la proximité et le lien social, développer un service public de qualité, et promouvoir une culture participative effective.
Un enjeu majeur : améliorer la vie des Tarnais.



Je pense alors:
soit que tout ce que vous dites est une énorme hypocrisie et que vos places d'élus ne sont en fait que la satisfaction de vos propres egos et pas au service réel de votre peuple que vous n'écoutez à l'évidence pas.
Soit que vous vous êtes complètement éloignés des idées que vous disiez défendre: Ecologie, protection des zones humides, démocratie participative....



Je voudrais ainsi que vous m'expliquiez en quoi le projet du barrage de Sivens est écologique?
En quoi ce projet est bénéfique à la grande majorité des tarnais et francais en général?
Et enfin , dans quelles conditions vous estimez nous représenter alors que vos décisions vont à l'encontre de votre "petit peuple"?


Je souhaiterais vraiment que vous renouiez avec des idéaux dignes des postes pour lesquels vous avez été élus et qu'enfin vous preniez position au coté de votre peuple contre ce projet absurde et inadmissible!
S'il vous plait , il urgent que vous vous positionnez de manière forte et fassiez enfin entendre nos voix!



En attente de votre réponse,


Bien cordialement,


Elise Tcholakian

(mail envoyé au Conseil Général)

Le 09-09-2014 à 22:37:47

Avatar Philippe antoine

Le conseil général du Tarn à travers son concessionnaire la CACG, est en situation infractionnelle (délit de défrichement sans autorisant et contravention pour défaut d'affichage).

ETES VOUS DEMOCRATES ? En jouant la montre en défrichement un maximum avant l'audience de demain, qui statuera sur la suspension du projet, ne craignez vous pas de devenir un symbole de l'impunite des barons voyous qui courtcircuitent la democratie et le peuple?

Le 11-09-2014 à 12:19:35

Avatar sarremejanne gilbert

Chers élus d'un département qui citez Jeaurès à grands coups de commémorations et revendiquez sa pensée , à quoi songerait-il en vous voyant envoyer des gendarmes mobiles armés comme des Robocops contre des manifestants pacifiques ? La question ne semble pas gêner outre mesure Mr Carcenac et certains élus locaux .Pour ma part , en tant qu'homme de gauche,je suis scandalisé par de telles pratiques .On ne gaze pas , on ne matraque pas des gens au simple motif que ce sont des opposants à un projet et qu'ils occupent un site.Même si la justice autorise une expulsion , celà ne justifie en rien l'usage de la violence.
Jeaurès fut un grand homme si tant est qu'il y en ait , mais nos élus socialistes qui s'en revendiquent n'en sont pas dignes et devraient réapprendre ce qu'est la DEMOCRATIE, la vraie.

Un déçu parmi d'autres.

Le 12-09-2014 à 22:42:04

Avatar Elise Tcholakian

Réponse a mon courrier au C.G. de Mr Foissac qui était lundi a Sivens.

Bonjour,



J’ai été destinataire de votre courriel et je vous en remercie.



Dans mon mandat d’élu et dans mon éthique de militant communiste, je m’efforce, non sans difficulté, de régler mon comportement sur l’esprit démocratique, avec l’écoute nécessaire et les pratiques de concertation (qui sont aujourd’hui largement bafouées).



Je n’y dérogerai pas dans ce dossier qui suscite votre vive réaction citoyenne.



Je suis donc mobilisé totalement depuis plusieurs mois, au sein de l ‘Assemblée départementale et sur le terrain quand cela me paraît nécessaire (il y a encore 2 jours), pour contribuer au dialogue et donc contre l’usage de la force brutale qui n’apporte que l’échec, humain et politique.



C’est tout le sens de mes interventions quotidiennes depuis la fin août auprès du Président du Conseil général et du Ministère.



Votre contribution, citoyenne et responsable, ne peut qu’aider à cette issue positive.



Bien cordialement.



Roland FOISSAC

Vice-Président du Conseil général du Tarn

Le 13-09-2014 à 15:10:20

Avatar Elise Tcholakian

Réponse a mon courrier au C.G. de Mr Valax: beaucoup moins sympathique ....
(Egalement en copie la réponse que je lui ai donnée.
Merci au collectif du Testet de nous représenter....Même si cela ne devrait pas etre leur role mais celui de nos élus....)



Je suis au regret de vous indiquer que je ne partage pas du tout votre analyse qui me parait erronée, partiale et subjective. Elle révèle une méconnaissance certaine des éléments du dossier. Je vous transmets donc des éléments d’information que j’ai d’ailleurs fait paraitre dans la presse.

J’ajoute par ailleurs que je suis scandalisé par l’attitude irresponsable et agressive de ceux que vous soutenez. Tout ceci est intolérable.



Jacques VALAX

Député du Tarn

Pièce jointe:
SOLIDARITE AVEC THIERRY CARCENAC ET LE CONSEIL GENERAL

Après les incidents de ce jour, je condamne ces actes de violence intolérable que rien ne peut justifier.

Il est totalement inadmissible, intolérable et scandaleux que la contestation se traduise par des actes illégaux et violents.

Ce mouvement de contestation irresponsable, et dépourvu de toute considération environnementale, se traduit par un bilan matériel et financier très lourd pour le Département.

Cette violence inadmissible doit trouver une réponse particulièrement déterminée et ferme de la part de l’Etat.

Ce projet d’un point de vue environnemental est exemplaire et conforme à la réglementation. Il prévoit notamment de reconstituer 20 ha de zones humides (bois humides constitués de plantations d’aulnes et de frênes) sur des parcelles dégradées à proximité du site pour compenser les 13 ha de zones humides effacées par le projet.

Ce projet est l’aboutissement de nombreuses années de dialogue et de mobilisation des collectivités, en s’appuyant sur les acteurs locaux, en les respectant, en les écoutant, en les associant, pour réussir la réalisation de cette retenue. Il est donc grand temps d’agir !

Contrairement à l’idée reçue d’une augmentation des pratiques d’irrigation, ce projet de retenue s’inscrit dans la politique des volumes prélevables qui favorise une réelle modération des prélèvements et une forte responsabilisation du monde agricole : le plafonnement définitif de la ressource disponible pour l’irrigation limite les quantités d’eau disponibles par hectare irrigué.

Ce barrage va permettre à 82 agriculteurs dont la moitié dans le Tarn d’assurer l’autonomie fourragère de leur exploitation. Il permettra ainsi de pérenniser les exploitations existantes dans la Vallée du Tescou et peut-être d’en attirer de nouvelles. L’activité de maraîchage sera également favorisée.

En démocratie, le jeu-règle de la majorité s’applique. Lorsqu’une décision est prise et que l’ensemble des règles et procédures est respecté, le projet doit pouvoir se réaliser sinon demain on ne pourra plus rien entreprendre en France et dans le Tarn.

J’ajoute par ailleurs que les retards pénalisent l’investissement public et donc les entreprises, l’activité et l’emploi.

Le courage pour un homme politique c’est d’agir avec détermination, il nous appartient donc de tenir le cap des engagements pris avec force et détermination sans renoncement.

Jacques Valax

Député du Tarn


Réponse:
Mr Valax, Bonjour,

Tout d'abord, je vous remercie de m'avoir répondu même si vous y mettez plus de dédain que de forme.

Je ne vous retournerai pas tous les compliments que vous me faites en si peu de phrase,mais souhaite tout de même répondre!

" (en parlant de mon analyse) révèle une méconnaissance certaine des éléments du dossier"
Contrairement à ce que vous affirmez, je ne vous ai pas écris sans me documenter avant et je dois dire que trouver des informations est assez difficile!Si vous voulez m'envoyer une copie complète du dossier, je vous en saurais gré....

Ne pouvant faire mieux, j'ai largement consulté le site internet du C.G ainsi que votre blog qui d'ailleurs s'étand beaucoup plus sur le sujet (bien que vous ne citiez jamais vos sources) , le CG ne donnant aucune information aux citoyens, j'en déduis que vous etes un fervant porteur de ce projet! Je citerai d'ailleurs votre blog plutot que votre communiqué , beaucoup moins documenté:
Ce projet est l’aboutissement de 25 ans d’écoute, de dialogue, et de mobilisation des collectivités, en s’appuyant sur les acteurs locaux, en les respectant, en les écoutant, en les associant, pour réussir la réalisation de cette retenue. Il est donc grand temps d’agir !
Je vous invite à lire ce témoignage d'habitant de la vallée du Tescou, Lucien Lacoste avec un historique depuis 1969...
http://www.o-p-i.fr/parlonsen/parlons-en/agriculture/barrage-sur-le-tescou-un-peu-dhistoire/

Il me semble que ce projet est tout l'inverse de ce que vous décrivez plus haut, mais bien au contraire une lutte manifeste des habitants de cette vallée contre les projets que d'autres voulaient y mener et ce depuis plus de 25 ans!
Est ce à dire que les prinpaux interessés ne vous interesse pas? Avec qui avez vous dialogué?

Contrairement à l’idée reçue d’une augmentation des pratiques d’irrigation, ce projet de retenue s’inscrit dans la politique des volumes prélevables qui favorise une réelle modération des prélèvements et une forte responsabilisation du monde agricole : le plafonnement définitif de la ressource disponible pour l’irrigation limite les quantités d’eau disponibles par hectare irrigué.
Pouvez vous nous citer vos sources? Est ce les conclusion de l'étude de la CACG?
Ce rapport ,très contreversé, présente manifestement un conflit d'intérêt , la société faisant l'étude étant également celle qui fait les travaux... Je suis étonnée que vous ne l'ayez pas remarqué quand je pense au role de vigilance pour lequel on vous élie aussi....

D’un point de vue environnemental, la Préfecture du Tarn a régulièrement déclaré que le projet était exemplaire et conforme à la réglementation.
Pourquoi ne pas rendre ces travaux publique et les soumettre à tous sur le site du C.G. s'ils sont si exemplaires?

Il prévoit notamment de reconstituer 20 ha de zones humides (bois humides constitués de plantations d’aulnes et de frênes) sur des parcelles dégradées à proximité du site...
20 ha certes mais sur une multitude de petits sites éparpillés.... Vous devriez le rajouter, il me semble que cela a son importance!
http://www.collectif-testet.org/uploaded/Plans-et-cartes/zones-de-compensations-jpg.jpg
Je vous laisse juger par vous même , mais cet argument est ridicule et irrecevable quand il suffit d'aller sur le site internet du C.G. dédié aux Zones Humides pour comprendre leurs fonctionnements et leurs fragilités... On ne recrait pas comme ca un eco systeme... A moins que vous ne soyez Dieu?

La préservation de l’environnement, certains en parle et d’autres agissent au quotidien !
En construisant des barrages? comme celui de Thérondel ? Gaspiller l'argent publique dans de tel projet est il ce que vous appellez Agir au quotidien pour l'environnement?

En démocratie, le jeu-règle de la majorité s’applique
Il suffit de voir dans la presse le nombre étonnant de démarches accomplies par les citoyens pour signifier au C.G leur désaccord avec le projet, pour certifier que le débat démocratique qui était demandé n'a pas eu lieu; ou bien seulement à l'intèrieur de vos murs entre "personnes bien pensantes et surtout d'accord.".. Je suppose que c'est de cette majorité dont vous parlez....

Lorsqu’une décision est prise et que l’ensemble des règles et procédures est respecté, le projet doit pouvoir se réaliser sinon demain on ne pourra plus rien entreprendre en France et dans le Tarn.
Il reste une procédure au tribunal de Toulouse... L'auriez vous oubliez?
Madame la Ministre de l'Ecologie demande une nouvelle commission d'experts. Vous n'en avez pas entendu parler?
Pour ce qui est d'entreprendre en France, je vous confirme que c'est difficile, pourquoi ne pas vous attelez à la condition des professions libérales ? Il y a surement beaucoup plus à faire qu'avec la CACG...et nous serons plus nombreux à en bénéficier. Mais bon, je suis un peu cynique , excusez moi...

il est totalement inadmissible, intolérable et scandaleux que la contestation se traduise par des actes illégaux et violents, par la destruction de biens publics, par le déversement de déchets (pneus usagés, bois, plastiques,…), et l’emploi d’objets destinées à toucher à l’intégrité physique des personnes (cocktails Molotov, bouteilles de gaz, barres de fer, bouteilles d’acides, projectiles divers).
Ah ! enfin nous sommes d'accord!
Mais je nuancerai toutefois mes propos car aujourd'hui le seul et unique responsable de la tournure des évènements à mes yeux, est le Conseil Général du Tarn :
-en refusant depuis des mois et des mois un débat démocratique et contradictoire
-en passant outre l'échéance et les résultat du tribunal de Toulouse...
-par cette attitude, en poussant vos détracteurs jusqu'à leur dernier retranchement
De quoi avez vous peur si votre dossier est si solide et écologique que cela???
Pourquoi , au contraire, commencer irrémédiablement des travaux par la force??? C'est une volonté manifeste d'imposer votre point de vue dans un vrai bain de bombes lacrimogènes.... Oui , je suis indignée mais surement pas pour les mêmes raisons que vous!
C'est comme ça que vous envisager la démocratie?... Par la force?

Oui, je suis donc solidaire avec les citoyens et citoyennes qui défendent le site du Tescou. De même,j'ai de la compassion pour les forces de l'ordre que vous envoyez faire la basse besogne sur leurs concitoyens.
Vous parlez de comportements irresponsables mais il me semble alors que vous en portez toute la responsabilité.
Les dernières vidéos mises en ligne m'évoquent imanquablement un gazage....Et j'ai honte pour la France d'ainsi régler ces problèmes qui ne devraient même pas en être. C'est juste barbare.

C'est pourquoi en tant qu'élu, je vous ai adressé mon premier courrier.
Pour l'arrêt des violences et des travaux sur la zone du Tescou.
Pour la tenue d'une nouvelle commission d'experts et tant pis si les travaux prennent du retard! C'est aussi ca la conciliation et la démocratie...
Et après tout, si vous n'avez rien à craindre sur votre dossier qui a déjà attendu 25 ans, qu'est ce que représentera ce délai supplémentaire?

Alors oui, Mr Valax, je ne vous demanderai évidemment pas de vous opposer au projet de construction du barrage de Sivens ( nous avons la liberté de nos choix) mais au minimum de prendre votre role de protecteur de vos concitoyens ( detracteurs comme forces de l'ordre) en arrétant de suite cette escalade de la violence que vous orchestrez.

Il me semble qu'il était de mon devoir de vous informer que je n'étais pas d'accord avec votre analyse de ce projet car comme les élus, les citoyens ont le droit de s'exprimer .

J'espère sincèrement que tout ceci trouvera une fin favorable dans la non violence.

Bien cordialement,

Elise Tcholakian
Une concitoyenne qui prend sur son temps libre pour vous répondre.

Le 13-09-2014 à 15:17:07

Avatar Maguy Fauvel

Bravo Elise ,!!!
Je souscris à tout ce que vous avez écrit ce 13 sept

je souhaite que les élus vous entendent car je suis assez troublée et contrariée par la position du CG que je soutenais auparavant et dont je ne comprends pas l'attitude concernant ce projet si controversé .
Je n'ai plus le courage de polémiquer et cela me rend triste .et je vous félicite pour votre intervention .
amicalement
Maguy

Le 25-09-2014 à 18:16:51

Avatar Elisabeth Guibert

Delphine Batho ,a fait un moratoire sur ce barrage , pourquoi à votre avis ?
a) modèle d'agriculture obsolète
b)gaspillage de la ressource en eau
c)utilisation de l'argent public à une rente financière privée
d) destruction d'une zone humide riche en biodiversité ,impossible à recréer
?????
8,4 millions d'euros pour faire disparaître 13 hectares ...
qui dit mieux ?à qui avez vous vendu votre âme ?
vos opposants ne seraient qu'une poignée d'anarchistes ?
vos arguments sont aussi obsolètes que ce modèle d'agriculture que vous voulez imposer!

Le 31-10-2014 à 15:26:10

Réagir


CAPTCHA