Résumé de nos propositions

Les alternatives au barrage de Sivens :

 

Concernant l’agriculture

Les objectifs fixés au barrage sont de sécuriser les revenus, sécuriser et diversifier les productions. Pour atteindre les mêmes objectifs, voici des alternatives moins chères et plus efficaces à long terme que les pouvoirs publics doivent soutenir :

 

Des contrats de longue durée avec les collectivités territoriales pour fournir la restauration collective

De nombreux agriculteurs de la vallée du Tescou (éleveurs, maraichers, céréaliers…) peuvent fournir les cuisines centrales qui préparent les repas pour les collèges, les lycées, les écoles primaires, les résidences de personnes âgées, etc. L’argent public doit servir à structurer les filières notamment à investir dans les infrastructures (abattoirs, légumeries, stockages…) car seule cette alternative garantit des revenus stables et rémunérateurs aux agriculteurs sur le long terme. Elle répond aussi aux attentes de la population (relocalisation de l’économie, alimentation de qualité, réduction des transports de longues distances…).

En savoir plus...

 

Les économies d’eau à travers le choix des cultures (sorgho, tournesol…), le choix variétal (maïs à cycle plus court…), des pratiques agronomiques (couverture agro-végétale, agroforesterie…) et des pratiques d’irrigation adaptées (utilisation du matériel, performance des équipements...).

Voir 5 courts-métrages illustrant ces propositions.

 

Des petites réserves d’eau au niveau des fermes qui en sont dépourvues

Ces réserves (20 000 à 50 000 m3) seraient hors cours d’eau et remplies en hiver/printemps avec interdiction de prélever pendant l’étiage.

 

Concernant le « soutien d'étiage »

30 % de l’eau du barrage ont été prévus en 2001 pour diluer des pollutions. La principale pollution n’existe plus depuis 2006.  Les pollutions restantes (agriculture chimique, stations d’épurations), beaucoup plus faibles, doivent être réduites à la source. Le Tescou est un ruisseau qui a, naturellement, un débit faible pendant l’été mais reste suffisant pour la vie aquatique comme le démontre la pêche électrique menée sur une centaine de mètres le 25/11/13. Dans les filets : 73 lamproies de Planer, 92 goujons, 51 vairons, 8 chevennes, 1 perche et 7 loches.

 

Pour améliorer le soutien d’étiage, il faut :

  • mettre aux normes les 185 retenues collinaires du bassin afin qu’elles respectent le débit réservé (débit minimum réservé à la rivière en aval).
  • empêcher les comportements égoïstes de certains irrigants qui conduisent à assécher le Tescou (source CACG 2001 & Jeanne 2010)

Le Collectif bénéficie du soutien financier de la Fondation pour une Terre Humaine pour l'aider à mener à bien la mobilisation publique et médiatique nécessaire à la sauvegarde de la zone humide du Testet.



Les réactions

Avatar Barbedet philippe

Bravo a vous tous de défendre l'agriculture de demain.Ce ne sera que par la lutte que nous gagnerons.Courage a toutes et tous.
Un adhérent de l'acipa a notre dame des landes .

Le 03-09-2014 à 10:56:32

Avatar Roger LUCE

Je ne peux venir vous soutenir mais je suis tout à fait d'accord avec vos propositions.
Eux ne s'arrêterons que lorsqu'ils auront tout détruit ou presque.

Le site est bien fait, très clair.

Le 04-09-2014 à 12:32:14

Avatar nathalie DUPUY

MERCI vraiment pour tout ce que vous avez déjà fait et c e que vous continuer à faire c'est courageux, génial,j'aimerais pouvoir en faire autant ,malheureusement je ne peux etre avec vous sur le terrain à temps plein:2 enfants et un boulot(qui me laisse un peu de temps) que puis-je faire de concret meme trés tot le matin( à condition de ne pas etre bloquée)? merci de me laisser des infos...de tout coeur avec vous

Le 11-09-2014 à 18:50:31

Avatar Jeanne Roche

Félicitation pour vos solutions de remplacement, vous souhaitez faire construire Des petites réserves d’eau au niveau des fermes qui en sont dépourvues
Ces réserves (20 000 à 50 000 m3) seraient hors cours d’eau et remplies en hiver/printemps avec interdiction de prélever pendant l’étiage.

En fait , vous souhaiteriez faire construire des réserves, qui vont se remplir grâce au bon dieu...et qu'il faudra surtout ne pas utiliser quand les cultures en ont le plus besoin....pour réserver l'eau à quel usage... ? vu que vous affirmez que le Tescou ne nécessite pas de soutien d'étiage....

Le 08-10-2014 à 22:20:48

Avatar paul miguel

cette retenue a 10 millions si l'on compte l'entretien pour au maximum 250 hectare d'irrigués, si on amorti le barrage sur 20 ans et si on vous fait payer l'addition ,cela vous coutera 1400 euros /hectare et par an.
C'est trop cher de mon point de vue,les agriculteurs se partagent déjà 17 milliards d'euros d'aides diverses,ça suffit!
Vous savez très bien qu'il existe nombre de retenues colinaires, qui se remplissent parfaitement en hiver pour le plus grand profit de leurs propriétaires

Le 10-10-2014 à 00:56:20

Avatar Radison Celestin

Paul Miguel!

Le calcul que tu présentes est trop simpliste!
Par les dépenses il faut compenser par les produits et après un délai de grâce avant de participer au remboursement progressif des investissements! Ensuite le gain social par rapport au transpor au moindre coup pour écoulement de proximité n'est plus à ignorer!

Le 29-10-2014 à 03:16:36

Avatar Charles Huart

je suis un peu loin pour venir (dans le 59...).
Je ne sais pas comment ça fonctionne chez vous mais pour faire simple, ici les agriculteurs des villages noyotent souvent les conseils municipaux, sont copains avec le conseiller général et tout ce petit monde n'a qu'une préoccupation : le pognon.
A la base, le respect du cadre naturel et ne pas "saucer" à tout va avec des pesticides, c'est pas leur problème.
Je peux me tromper mais il me semble que c'est le Préfet, sur demande du maire qui appelle les forces de l'ordre, c'est peut-être aussi les élus (des agriculteurs qui sait ?) qui ont poussé à aller vite.
Si ils souhaitent faire du maïs , il faut beaucoup d'eau... est-ce bien raisonnable dans cette région, c'est nous qui devons nous adapter à la terre et au climat et pas le contraire.
A mon avis, je peux me tromper, le problème c'est pas l'eau mais les cultures qu'ils veulent imposer.
Je pense que le projet sera stoppé mais mon sentiment est que l'affaire se terminera avec un bon usage du bulletin de vote....
Si il y a eu un mort, je crois que c'est principalement à cause de la connivence de pas mal d'élus. Si ça se confirme, le but est qu'ils ne soit plus JAMAIS élus...

Le 29-10-2014 à 18:28:48

Avatar Sébastien du Tarn

Bravo pour vos solutions.
Elles sont au niveau de vos actions extrémistes de casseurs.
Si vous posez quelques bases économiques à vos dogmes écologiques, ceux qui nous nourrissent dormiront bientôt avec vous dans la rue ou sous un pont.
Vos solutions feront encore 1.5% aux prochaines élections. Vous n êtes pas crédibles. Vous cassez et détruisez ce que construisent les populations.
Honteux
SVP, n entraînez pas nos gosses, ils veulent vivre.

Le 30-10-2014 à 23:29:58

Avatar Bernard GODFRIN

Juste une question : y'a pas moyen de le faire plus en amont ce barrage, loin de cette zone humide du Testet ?
Bernard Godfrin - Belfort

Le 31-10-2014 à 17:42:30

Avatar Alain

Je reconnais que cette réserve est beaucoup trop grande et qu'une approche de petites retenues serait plus pertinente. A ce niveau allez voir Sepp Holzer et Rajendra Singh (Water Gandhi) de vrais écologistes qui sont en train de révolutionner des régions seches (et le sud ouest de la france est en train d'en devenir une) en promouvant une approche de *conservation des eaux*.

Le problème : votre solution de petites réserves est elle faisable ? présence de site adapté ? Et surtout à quoi sert une réserve si on ne peut s'en servir au moment le plus important de survie économique (etiage). Donc vous ne résolvez pas la question de l'étiage car demander un respect d'un débit minimal sur les réserves actuelles imposerait auprès des agriculteurs une action continuelle de type "force de l'ordre" que par ailleurs vous contestez pour vous même !

Je dirais que la solution de compromis est une plus petite réserve consacré uniquement à l'étiage, au tourisme (important pour la région) et à la préservation du climat (n'oubliez jamais cette fonction incroyable des retenues d'eau) + zone humide et ensuite de nouvelles petites réserves pour les agriculteurs.

Sinon bonnes idées sur les circuits courts versus le CG (restauration) mais vos propositions d'imposer des choix de cultures aux agriculteurs n'est pas réaliste. Ce type d'évolution se fera sur du long terme !

Le 31-10-2014 à 18:04:29

Avatar Bertrand THOINOU

De quoi pourront-ils s'empiffrer avec tout leur pognon, ces magnats du monde, quand tout sera détruit et empoisonné? Pauvres misérables, bien plus misérables encore que ceux qu'ils prétendent gouverner.

Le 31-10-2014 à 21:19:01

Avatar Sébastien du Tarn

Mais arrêtez de croire que la mais explique ce besoin en eau. La zone n est pas une zone de production de mais. Pour info, le tournesol vient aussi d Amérique latine. Il est moins consommateur en eau mais sans eau, tu perds 30% de ton revenu. Et ceci est basiquement ton salaire d agriculteur. Un petit smic par mois pour 35h... Tous les 3 jours.
Vous êtes des ideologistes.
Ne prenez pas nos enfants. Aujourd'hui c est vous qui les tuez en les embarquants dans vos manifs de casseurs.
Les zadistes ont encore cassés hier et vont encore le faire aujourd'hui à Nantes. Vous êtes la honte du pays. Et ni des lanceurs d alerte ou des citoyens mais des casseurs qui ne peuvent pas vivre en société et respecter les autres et leurs idées.
L innovation, c est l avenir. Certains d entre vous savent bien utiliser ce qui les arrangent (réseau soc. Internet)
Tiens, au passage, venez nettoyer vos dégâts sur Gaillac! C est dégueulasse et c est ceux qui travaillent qui vont payer.
La zone du Testet est aussi une porcherie ou un agri n y metterait pas ses cochons. Merci de nettoyer et d aller voir plus loin.

Le 01-11-2014 à 11:05:23

Avatar cathy nouvialle

Mr Sébastien du Tarn exprime des propos très sales .
Il pense que son avis compte mais cet homme n'a rien d'un intellectuel ou d'un technicien agricole.Il semblerait particulièrement juste haineux et enragé
Qu'il cesse de nous faire profiter de ses opinions du café du commerce
Les agriculteurs de ce territoire ne l'ont pas attendu pour vivre décemment de leurs productions, , Ils gèrent les problématiques de l''eau ;'irrigation , travail du sol,choix de culture ,...: c'est leur quotidien .ils apportent ainsi toutes leurs compétences et leurs savoirs-faire dans le maintien de l'agriculture respectueuse de l'environnement et des hommes qu'ils nourrissent.
Beaucoup de ces agriculteurs , salariés de la santé , commerçants, artisans, de l'industrie aéronautique,, métiers du bois et de la forêt , médecins, ...sont des aujourd'hui des zadistes d'ici . Mr Sébastien du tarn, toutes ces personnes sont unies et resteront ensemble pour s'opposer à ce projet obsolète et dispendieux .
parents et enfants, vieux et jeunes, sachez que nous nous respectons .je vous plaint : vous devez être bien seul avec toute votre rage.
Il n' y a rien de pire que de se servir de la peur de l'autre ( aujourd'hui, l'occupant zadiste du Testet est le bouc émissaire ) .La peur de l'autre , de vos voisins est une arme redoutable qui ne fabrique que des victimes sans discernement .
S'il vous plait, taisez-vous ! recueillez-vous ou si vous n'en êtes pas capable, ne salissez pas la mémoire de ce jeune homme .

Le 02-11-2014 à 08:44:08

Avatar Aurélie Cavailles

En attendant, comme le dit Sébastien du Tarn, vous avez encore cassé à Nantes, à Dijon, à Paris et à Toulouse hier. Regardez le titre de la dépêche du jour, vous comprendrez que l'on est nombreux à vouloir que vous nettoyez vos saccages.
Vos propos sont à la hauteur de vos actes.

Le 02-11-2014 à 09:40:53

Avatar Cathy Nouvialle

madame, j'étais présente hier à Toulouse et je n'ai rien cassé du tout.
Dans la dignité et dans le dialogue avec les citadins( à qui nous ne faisions pas peur),
nous nous sommes rassemblés sur la place du Capitole .
à 16h, précises, les forces de l'ordre en présence ont commencé à encercler la place et ont demandé aux commerçants de fermer le rideau puisque les affrontements étaient programmés .
avec mes enfants et les autres manifestants, nous avons quitté dans le calme la place du Capitole.
Nous avons croisé les forces de l'ordre prêtes à donner l'assaut aux côtés de personnes avec tout le matériel de casseurs..
Ces personnes parmi lesquels bon nombre de voyous exprimant une envie de violence gratuite se sont infiltrées de manière très orchestrée .
La suite , je n'étais pas présente mais de source journalistique,
Le service d'ordre du rassemblement est intervenu mais manifestement, les casseurs avaient le soutien logistique des policiers en civil .
Le service d'ordre s'est fait laminé en un rien de temps .
posez-vous des questions ?
connaissez-vous le saccage sur la zone humide du Testet ?
Que le seigneur vous accorde le pardon que vous ne lui demandez pas

Le 02-11-2014 à 10:36:12

Avatar Tous à notre dame

Allez ouste !
Ségolène a demande que l on sorte du Tarn pour retourner sur Notre Dame des Landes.
Il est temps de rentrer. Les tarnais n ont rien compris à la vraie vie.
Acceptons que nous avons merde sur toute la ligne.

Le 04-11-2014 à 21:16:52

Avatar genevieve desjobert

mais non; continuer, dans le respect des gens, avec des initiatives en commun avec les paysans;ça montrera de quel côté vient la violence et pourquoi elle est cultivée par le pouvoir; en fait, c'est Zone à Démilitariser!

Le 05-11-2014 à 22:47:40

Avatar Bobo ecolo

Moi je souhaite que les agri soient les jardiniers du Tarn. Je veux pouvoir me promener sur des chemins propres et entretenus, sur des bandes enherbées nettoyées et ne pas m embourber dans les pesticides qui tuent nos enfants.
Non à l'éolien industriel, pourquoi une ou deux pour remplacer le nucléaire mais pas sur le Tarn, ça gâche le paysage.
Non au barrage industriel de Sivens qui n'apporte rien a personne. On a pas besoin de cultures industrielles mais de petits produits locaux que l on regarde pousser avec amours.
Vive l'herbe et la nature !
Je suis content que vous veniez nous aider, même si vous avez tout cassé et saccager les panneaux dans la région. Ceux qui paient des impôts payeront. Au moment cela sert à ça.
Solidaire sur la ZAD!

Le 23-11-2014 à 16:38:01

Avatar Patrick Roger

à bobo écolo
il faut environ 1300 éoliennes de 1MW pour remplacer un seul réacteur nucléaire ! il y a du boulot avant de pouvoir en fermer 58 en France ;2 ou 3 par-ci par-là sont hors de proportion ; d'où la nécessité d'évolution sur plusieurs dizaines d'années ...et l'acceptation de changements visibles dans le paysage . Mais aussi espèrer des innovations sur les hydroliennes de rivière ou de marée ,le solaire, la gestion des réseaux électriques ,les systèmes économes ,...etc
"l'innovation , c'est l'avenir " dit Sébastien du Tarn : je dis " chiche! " même si je n'ai pas les mêmes références .

Le 24-11-2014 à 14:47:43

Réagir


CAPTCHA