De nombreux mauvais élèves de la démocratie locale

LISLE SUR TARN, 27 janvier 2014

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Conseil Général : de nombreux mauvais élèves de la démocratie locale

 

Le 17 janvier 2014, le Collectif et une dizaine d’associations et partis politiques* ont manifesté bruyamment devant le Conseil Général pour protester contre son silence méprisant. Quatre mois après que le Collectif l’ait alerté sur le surdimensionnement du barrage de Sivens au regard des besoins actuels (de l’ordre de 3 fois trop volumineux), l’institution départementale n’a en effet toujours pas répondu.

 

Pire, le Conseil Général et la Préfecture ont refusé de participer au débat public contradictoire que le Collectif a organisé le 25/10/13. Ils présentent le barrage de Sivens comme un projet d’intérêt général et même d’utilité publique mais ils ont peur de venir le justifier auprès du public (et des contribuables pourtant très sollicités).

 

A l’occasion de la manifestation du 17/01/14, un courrier a été remis aux 46 conseillers généraux leur expliquant pourquoi un débat contradictoire est nécessaire du fait de nombreux nouveaux éléments depuis l’enquête publique de fin 2012. Le Collectif leur donc a demandé de soutenir la participation du Conseil Général à un débat contradictoire et public sur le projet de barrage de Sivens avant toute préparation sur le site des travaux de déboisement de la zone humide.

 

A ce jour, seuls 3 conseillers généraux ont soutenu la demande de débat contradictoire : Roland Foissac, Serge Entraygues et Jacques Pagès. La liste des mauvais élèves de la démocratie locale est donc longue de 43 conseillers généraux (voir liste en bas).

 

Ceux-ci ont pourtant adopté, à l’unanimité, la Charte de la Participation le 25 février 2011. Ils se sont ainsi engagés à promouvoir la concertation et la transparence, à prendre en compte la parole citoyenne… Aujourd’hui, ils refusent le minimum démocratique à travers un débat contradictoire. Faut-il rappeler à ces élus l’article 15 de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen : «La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration» ?

 

Or, aujourd’hui, les citoyens tout comme la majorité des conseillers généraux ne savent toujours pas :

 

- Combien va réellement coûter le barrage, en investissement comme en fonctionnement. Car durant l’année 2013, le Conseil Général a prévu des mesures environnementales supplémentaires (mais qui restent insuffisantes pour le CNPN) qui augmenteraient les coûts d’investissement et de fonctionnement sur 20 ans.

 

- A quel prix l’eau sera facturée aux irrigants, quelles sont les recettes totales attendues, quel est le solde des coûts de fonctionnement qui sera donc pris en charge par les finances publiques (le Collectif estime ce solde à 95%).

 

- Combien d’irrigants s’engagent à acheter l’eau du barrage, pour quelles surfaces et pour quel type de cultures. Si en échange de ce soutien public, le Conseil Général prévoit des contreparties précises en terme d’emplois agricoles, en terme de réduction des pollutions (nitrates, pesticides qui coûtent cher aux contribuables en dépollution ensuite…), etc.

 

- Comment le Conseil Général justifie un projet coûteux d’1,5 Mm3 alors qu’en 2001 seulement 1Mm3 était nécessaire et que, depuis, les besoins de salubrité (dilution des pollutions) et agricoles ont fortement baissé.

 

- Quels sont les arguments du Conseil Général pour réaliser ce projet contre l’avis des scientifiques régionaux (CSRPN), des experts nationaux (CNPN), de la commission d’enquêtes publiques, de la Fédération du Tarn pour la Pêche et la Protection du Milieu Aquatique…

 

Avec des impacts aussi forts pour certains agriculteurs (disparition de 30 ha de terres agricoles), pour l’environnement (destruction de la dernière grande zone humide du bassin, destruction de 94 espèces animales protégées, défrichement de 29 ha de bois en partie classés…) et pour les finances publics (de l’ordre de 20 M€ sur 20 ans), il est inacceptable que le Conseil Général et le gouvernement n’apportent pas de réponses à ces questions légitimes.

 

Le Collectif va préparer d’autres mobilisations publiques pour obtenir des réponses à travers un débat contradictoire.

 

Contacts presse : Ben Lefetey (0699266066), Marie-Agnès Boyer Gibaud (0683469708) & Françoise Blandel (0602319690)

 

APIFERA, ATTAC-Tarn, Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet, Lisle-Environnement, Mieux Vivre à Sémalens, Nature Midi-Pyrénées, Nature et Progrès-Tarn, SEPRA, Union Protection Nature et Environnement du Tarn (UPNET), Alternatifs 81, Europe Ecologie Les Verts (EELV ) Tarn , NPA, Parti de Gauche du Tarn (PG), POI…

 

 

Conseillers généraux du Tarn

 

Liste des 43 mauvais élèves de la démocratie locale

(par ordre alphabétique des cantons)

 

Canton par ordre alphabétique

Nom & Prénom

Alban

FOURNIER Jean-Louis

Albi Centre

GARCIA Serge

Albi Est

BILLET Dominique

Albi Nord-Est

CARCENAC Thierry

Albi Ouest

VALAX Jacques

Albi Sud

ALBAREDE Michel

Anglès

CAZALS Serge

Brassac

GUIRAUD Jean-Claude

Cadalen

GASC Jean

Carmaux Sud

FABRE André

Castelnau-de-Montmiral

SALVADOR Paul

Castres Est

MASSOUTIE Régine

Castres Nord

MONSARRAT Michel

Castres Ouest

CAZALS Louis

Castres Sud

TESTAS Christophe

Cordes

NARBONNE Henri

Cuq-Toulza

VIALA Bernard

Dourgne

BONNET Claudie

Gaillac

RIEUX Michèle

Graulhet

BOUSQUET Claude

Labruguière

BENOIT Michel

Lacaune

CABROL André

Lautrec

GALZIN Christian

Lavaur

DALLA-RIVA  Joseph

Lisle sur Tarn

LHERM Maryline

Mazamet Nord-Est

HENRY Jean-Louis

Mazamet Sud-Ouest

HOULES Didier

Monestiès

MARTY Denis

Montredon-Labessonnié

BOURGES Jacques

Murat-sur-Vèbre

VIDAL Michel

Pampelonne

MALATERRE Guy

Puylaurens

LAPERROUZE Anne

Rabastens

VERDIER Pierre

Réalmont

ROGER Jean

Roquecourbe

FABRE Jean-Marie

Saint-Amans-Soult

VIALELLE Daniel

Saint-Paul-Cap-de-Joux

VANDENDRIESSCHE Laurent

Salvagnac

PAULIN Georges

Valdériès

CABOT André

Valence-d'Albigeois

MAILLE André

Vaour

BOUSQUET Georges

Vielmur

CLARENC Robert

Villefranche-d'Albigeois

RAYNAUD Jean-Paul

 



Réagir


CAPTCHA