Réaction du Collectif suite à la réunion au Ministère

Le 4 novembre 2014, Ségolène Royal, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a organisé une réunion « barrage de Sivens ».

 

Le Collectif Testet y était représenté par son porte-parole Ben Lefetey.

 

Télécharger l’intervention de Ségolène Royal

devant les médias à la sortie de la réunion

 

Article dans Le Monde montrant la réaction  du Collectif à la sortie et ci-dessous Dépêche AFP détaillant cette réaction :

 

Barrage du Tarn: les opposants satisfaits du "processus de négociations" (Collectif Testet)

  • - 05 novembre 2014 13:10
  • - AFP

Un porte-parole des opposants au projet de barrage de Sivens (Tarn), Ben Lefetey, s'est félicité mercredi qu'"un processus de négociations" ait été lancé par la ministre de l'Ecologie, mais a averti que les associations refusaient de relayer l'appel à "évacuer" le site.

 

"La rencontre à l'initiative de la ministre (socialiste, Ségolène Royal) a été la bienvenue. Elle a permis de commencer enfin un dialogue avec les porteurs du projet qui refusaient de nous écouter depuis deux ans", a dit à l'AFP M. Lefetey, joint à Paris où il avait participé mardi soir à la réunion de toutes les parties prenantes à l'affaire.

 

"Un processus de négociations est lancé pour identifier un compromis de sortie de crise, cela répond tout à fait à notre demande que toutes les solutions soient étudiées", a-t-il fait valoir, au nom du Collectif pour la sauvegarde de la zone humide du Testet, regroupant des associations opposées au barrage-réservoir.

 

"Il faut saisir l'opportunité de rediscuter de l'usage de l'argent public et définir les meilleurs moyens de garantir les revenus agricoles sur le bassin du Tescou, y compris en apportant des solutions à ceux qui ont des problèmes d'eau", a-t-il ajouté.

 

M. Lefetey a en revanche écarté l'idée que les associations de défense de l'environnement puissent appeler à l'évacuation du site du chantier, comme l'avait souhaité Mme Royal.

 

"Suite aux propos virulents d'élus locaux affirmant que les occupants de la ZAD ("zone à défendre") terrorisent les riverains, la ministre a souhaité que la ZAD s'arrête au plus tôt et nous a demandé à nous, associations écologistes, d'appeler les zadistes à évacuer le site", a-t-il rapporté.

 

Mais, c'est "aux pouvoirs publics de discuter avec les occupants de la ZAD pour connaître les conditions de leur départ", a-t-il fait valoir.

 

"Si les zadistes obtiennent satisfaction, ils partiront d'eux-mêmes", a ajouté M. Lefetey. "Mais si le gouvernement veut les évacuer par la force, il devra en assumer les conséquences: après l'homicide d'un manifestant par les forces de l'ordre, une expulsion forcée risquerait de déclencher un nouveau cycle de violences", a-t-il conclu.

 

 

 

 



Les réactions

Avatar vavasseur

les agriculteurs qui manquent d'eau doivent créer leur propre réserve d'été en captant l'eau qui tombe sur leur terre à leurs frais et ne pas accepter que le contribuable vienne payer leurs erreurs de choix agricole.

Il y a danger pour une zone humide et inondable en Normandie le marais de la basse vallée de la Touque, va être coupé par une 2 x 2 voies afin de desservir Deauville depuis Paris. C'est une zone de 1500 ha très vivante. L'association Pays d'Auge Nature et conservation s'en occupe et a un besoin de renforts. Le préfet envisage de déprotéger des espèces de la petite Camargue de Normandie et à ouvert une consultation sur internet à ce sujet. Faire tourner et agir le plus vite possible

Le 10-11-2014 à 05:21:17

Avatar Estienne80

Je me répète : C'est très louable de vouloir sauver les zones humides et les espaces boisés.
Il y a une question cependant très très cruciale qui est celle des zones cultivées périurbaines et alluviales qui disparaissent vitesse grand V sous l'urbanisation "de confort" inutile (Extension des supermarchés, ronds-points exponentiels, entrepôts logistiques démesurés, bureaux à l'horizontale ...). Il disparaît en France presque 100000 ha par an et ça se passe dans l'indifférence quasi générale !!
Une terre céréalière, maraîchère ou fruitière bétonnée est perdue pour l'éternité alors qu'une forêt abîmée peut être reconstruite patiemment au fil des ans. "Europa-City" et "Village Nature Disney" en Ile de France sont cent fois + destructeurs pour l'environnement que la petite retenue de Sivens ... ne vous en déplaise.
Bien cordialement

Le 10-11-2014 à 08:13:24

Avatar myriam vaugarny

Je suis totalement de votre avis, c'est pourquoi la lutte contre le projet de Sivens tel qu'il a été ficelé est porteuse de sens : nous sommes de plus en plus nombreux à nous battre contre l'indifférence programmée; Nous ne sommes pas des Mickey au pays de Oui Oui...

Le 10-11-2014 à 09:10:42

Avatar alfred37

@etienne80
réaction malheureusement représentative du chacun pour soi ambiant.
La lutte pour les espaces péri-urbains ne s'oppose en rien à la préservation des autres espaces menacés. Les pseudo-environnementalistes se focalisent trop souvent sur la défense de telle ou telle espèce de scarabée ou de tel ou tel volatile, et ça ne fait ni sérieux ni crédible. C'est sur du global que l'écologie s'exerce. Pour éviter de se faire traiter de "Cocos", "de rigolos", et maintenant "d'écolos", il faut a minima élever le niveau...ne vous en déplaise:)

Le 10-11-2014 à 10:01:36

Avatar azerty l'extraterrestre

c'est compliqué tous ca?? d'un coté des personnes veulent de la flotte pour travailler, je l'ai comprend et de l'autre on veux protéger la foret.
Déjà faudrait commencer par stopper agriculture intensive en France (avant de s'attaquer a monde entier) et de tous détruire.
Faire du bio et du consommable pas de la merde en boite.
Et vous verrez que ca servira a rien de raser des ha de foret pour un barrage obsolète.
C'est la faute de tous le monde , le tescou au temps des anciens (parlaient avec eux) coulait s'en soucis, il avait un debit plus gros...et maintenant qu'il est diminué a cause de agriculture intensive, il essaie de colmater et mettre de pansement sur les consequences.
C'est comme en medecine ,il ne faut pas soigner les consequences d'un probleme par un pansement,medicament...mais reparer la cause du probleme.
Et ici ,la cause du probleme c'est agriculture intensive sur la plante.
mais vu que un battement d'aile d'un papillon peux creer une tornade!!!
On ne lachera (ni lechera) pas Mme la Ministre

Le 10-11-2014 à 10:04:21

Avatar irene jarsky

tout a fait d'accord pour arreter l'agriculture intensive et preferer la qualité à la quantité !
et d'autant plus d'accord pour lutter contre l'implantation intensive des supermarchés et autre zones commerciales dévoreuses de bonnes terres arables !!!!

Le 10-11-2014 à 10:36:54

Avatar Jean Marie Dyon

Dans le département de l'Isère, on a un futur "Testet" avec le projet de Center Parc : Pierre et Vacances veut installer un millier de bungalows en rasant 300 ha de forêt et zone humides avec espèces protégées :l’enquête publique et toutes les expertises ont donné un avis négatif, les opposants sont bafoués et le préfet a signé un samedi l’arrêté d'autorisation de destruction des espèces protégées et de destruction de zone humides : le lundi les engins commençaient à abattre les arbres !!!
C'est le conseil général qui va payer la voirie, les infrastructures, les réseaux ... au nom de l'emploi ( quelques postes d’employés saisonniers !

Le 10-11-2014 à 11:40:29

Avatar catherine 13

Exact pour Center Parc Isère présenté comme créé "dans un souci de préservation de la biodiversité locale et de l’environnement...Suite à de nombreux recours juridictionnels, le Conseil d’Etat a validé définitivement le permis construire et l’arrêté de défrichement. Les dernières autorisations concernant la loi sur l’eau et les espèces protégées sont en cours d’instruction et devraient être délivrées dans le courant de l’automne 2014".http://www.isere-magazine.fr/territoires/Pages/2014/143-Roybon/Un-Center-Parcs-en-Chambaran.aspx

Le 10-11-2014 à 12:24:52

Avatar catherine 13

Un blog d'opposants :http://chambarans.unblog.fr/
Tribune :http://www.liberation.fr/politiques/2014/10/30/barrage-de-sivens-center-parcs-en-isere-memes-causes-memes-effets_1132811
Récentes manifestations :http://www.leparisien.fr/grenoble-38000/isere-manifestation-d-opposants-a-un-projet-de-village-vacances-center-parcs-20-10-2014-4227861.php et 9 novembre : http://chambarans.unblog.fr/2014/11/10/foret-des-chambarans-en-danger-action-de-desobeissance-civile-pour-ralentir-le-chantier/

Le 10-11-2014 à 12:50:16

Avatar dodd

http://www.contrepoints.org/2014/11/09/187319-gros-temps-pour-le-giec

Le 10-11-2014 à 13:06:55

Avatar dodd

Un Sivens peut en cacher un autre et en réalité en cache 10000. Il faut donc aller au delà de Sivens et chercher le dénominateur commun à toutes ces dérives assassines. Pas très compliqué à trouver : il s'agit d'un manque de démocratie lequel manque engendre automatiquement la corruption des élus tous les partis politiques confondus.

Pour arrêter le massacre des solutions il y en a !
Connaissez vous Hervé Lebreton ? C'est un simple citoyen à qui l'on doit la divulgation de l'existence et du montant annuel de la Réserve parlementaire, vous savez le truc complètement en dehors des clous de notre Constitution et qui permet à chaque parlementaire d'arroser entre autres les associations de son choix. En retour ces mêmes associations dont certaines font dans l'écologie (pour revenir à Sivens et son frêne abattu qui cachez toute une forêt de corruptions partout en France) ne vont pas s'aventurer à prôner ou encourager toutes formes de démocraties directes ...
H Lebreton président de l'association pour une démocratie directe ne compte pas s'arrêter là malgré toutes les pressions qu'il subit et je vous invite à au moins jeter un coup d'oeil sur son site ou son parcours. Tapez Hervé Lebreton et vous comprendrez mieux. Merci. Pour ma part je suis simplement de son assos dont je peux vous garantir qu'elle n'est pas subventionnée et ne tient pas à l'être mais à besoin de votre soutien surtout si vous êtes révoltés par toute cette corruption ambiante qui accouche de mille Sivens chaque année et non relayés par les médias.

Le 11-11-2014 à 08:15:42

Avatar rosotouo

si je pige bien les "micro-luttes" ne méritent pas d'être menées, ex : micro-bataille violente (jour ITT) pour que soit appliquer le règlement copro, véhicules automobiles interdit dans un immeuble

Le 11-11-2014 à 09:00:59

Avatar ASSOCIATION ECOLOMIA

Nous sommes la, à écrire...pendant ce temps la des centaines d'hectares de terres nourricières, de prairies, d'arbres, d'abris et de nourriture pour les animaux sont entrain d'être détruits par des humains cupides !!! Il faut dire que nous sommes très peu à les défendre vraiment...0,2% de la population!
C'est ou nous les laissons faire ou nous agissons vraiment !!! Chacun agissant autour de chez lui avec l'aide des habitants, et des autres personnes venant de toute la France...l'exemple de NDDL ! Utiliser la justice avec les lois existantes et les améliorer en faisant jurisprudence !!! Insister et ne rien lâcher dans tous les cas d'injustice, et il y en a... nous devons être fermes et déterminés dans toutes les situations...ne jamais baisser les bras !!! Prendre rendez-vous avec son maire, son député, son président du conseil communautaire, du conseil général, du conseil régional et son préfet...leur dire que s'ils n'agissent pas dans le sens du respect de l'humain et de la nature, nous ferons des rassemblements pacifiques, devant leur administration, et qu'ils seront condamnés un jour ou un autre pour non assistance à personne humaine et non humaine en danger, et pour destruction des conditions nécessaires à l'existence sur Terre...les exemples de destructions ne manquent pas autour de chez moi...Rien que dans ma commune de Bussy Saint Georges (77), sur 1400 ha de terres agricoles nourricières, il n'en reste plus que 190 ha aujourd'hui...tout cela pour des logements qui sont pour 1/3 des habitations secondaires et des SCI, mais aussi des hangars de 10 000 m² pour 15 employés à l'intérieur ou qui sont vides.. et Disney qui compte engloutir plus de 500 ha, tout cela pour un projet d'utilité privée et d'intérêts délocalisés...ça suffit maintenant !!!! Aux arbres citoyens de la Terre !
Bien à vous les Terrien-nes
Frédéric ROMET...Coprésident de l'Association ECOLOMIA.
LE PROJET CHARTE ECOLOMIA... http://ecolomia.jimdo.com

Le 11-11-2014 à 16:44:18

Avatar Dp

Center Parcs Chambaran (Isère), démarrage des travaux.
-
Du travail pour les chômeurs de la région ?? Les élus qui soutiennent à fond le projet vont apprécier...

--> Un travailleur roumain sur le chantier de Center Parcs -> la Gendarmerie est au courant...

(...) [Ce dimanche 9 novembre]

[1] Nous avons rencontré un ouvrier qui travaillait seul au volant d’une imposante machine (au mépris des règles de sécurité sur un chantier). Alertés par un coup de téléphone de notre part, la gendarmerie nous a dit être au courant de la situation et affirmé qu’il s’agit d’ « un Roumain, qui peut travailler le dimanche et les jours fériés ». Nous ne manquerons pas de vérifier dès demain auprès de l’Urssaf cette information et que les droits de cet ouvrier ne sont pas bafoués. (...)

http://chambarans.unblog.fr/2014/11/10/foret-des-chambarans-en-danger-action-de-desobeissance-civile-pour-ralentir-le-chantier/

---

Le 11-11-2014 à 19:13:46

Avatar jean-Claude

Dans cette affaire deux points sont cruciaux, d'abord, l'absence de débat national sur l'eau depuis toujours , puis l'importance des fonds de pension américains dans l'agro alimentaire , voir l'industrie lourde qui pourrissent notre vie économique.
D'autre part le gouvernement a couper tout dialogue sur les grands travaux malgré le dernier accord EELV-PS des législatives.

Le 17-11-2014 à 05:27:42

Avatar PetitPrince PasTyran

@ vavasseur (ou d'autres qui pourraient l'aider) :
Ce serait cool d'avoir un hyperlien qui réfère à la consultation préfectorale sur la déclassification de zones protégées de la petite Camargue de Normandie...
En cherchant sur internet, je n'ai pas trouvé...
Donner un hyperlien, c'est aussi ça, l'économie d'énergie entrer résistants de bonne volonté.
Merci.

PS (pour participer au débat qui est dans les commentaires) : oui, partout, on bétonne. Partout, on peut lutter. Clamer qu'on peut se passer de voiture, c'est aussi ne pas aller dans le sens de la bétonnisation.

Le 28-11-2014 à 00:54:10

Réagir


CAPTCHA