Journée mondiale Zones Humides au Testet - Dimanche 1er février 2015

Lisle sur Tarn

Journée mondiale des Zones humides

Dimanche 1er février 2015

Zone humide du Testet

 

 

Téléchargez l'affiche

Lieu : au Chapiteau ancienne sapinière

 

10h – Réunion de la coordination des opposants au barrage Sivens

 

12h – Repas partagé : Soupe chaude servie sous le chapiteau, amener assiette et couverts, accompagnée de boissons, et autres plats apportés par chacun.

 

14h – Tente Marabout au bord de la sapinière.

Exposé de Christian Conrad naturaliste :

« Les zones Humides » fonctionnement, rôle etc.

Zone humide du Testet : État des lieux, avenir.

 

15H – Visites du site de Sivens à la carte :

Sylvie Delmas. Ornithologue balade sur le thème des oiseaux, amener vos jumelles.

 

Cyril. Technicien eau. Fonctionnement, biologie, faune aquatique du ruisseau le Tescou.

 

Christian Conrad Naturaliste. Zone humide habitats, faune, flore.

 

Munissez-vous de chaussures étanches ou bottes.

 

Organisation : Collectif du Testet

L’Association APIFERA Tarn



Les réactions

Avatar pierre

je pense que ça seras une très belle journée, en plus c'est pas payant et tu ressort enrichit culturellement trop fort, y serais bisous a tous et toutes. en espérant que le préfet du 81 et mr garcenac NE SE COMPORTE PAS COMME DES DEPUTES (lire des goujats), c'est mieux et vrai. j"ai la double nationalité . paysan et ouvrier. zadiste c'est sur . bon pour dimanche

Le 30-01-2015 à 23:11:00

Avatar pierrette LEVEL

je suis écoeurée de voir tous ces pro barrages avoir l'appui des forces de l'ordre de l'armée, se livrer à des actes illégaux
soutien total aux anti aux zadistes aux écolos

Le 01-02-2015 à 17:45:44

Avatar marcelle

très surpris de n'avoir pu rejoindre le site de la manifestation de dimanche,empêché par de très mauvais représentants du monde rural,de belles brutes parfois avinées et qui se congratulaient avec les forces de l'ordre en mangeant du cochon,
Très surpris de voir l'impunité dont ils bénéficient,malgré leurs exactions de la journée,plusieurs véhicules endommagés,renversés,vitres explosées,pneus crevés à Gaillac.
Personnes molestées devant la gendarmerie de Gaillac, sans que celle ci ne procède ne serait-ce qu'à un contrôle d'identité.
Après l'intervention du PSIG dans un appartement de Gaillac,des questions se posent,pour qui travaillent et quelle est l'utilité de la gendarmerie de Gaillac,elle qui connait parfaitement le terrain et ces miliciens.
De qui la gendarmerie de Gaillac reçoit elle ses ordres,du préfet,du président du conseil général,de la cacg ou de la fdsea ?
Cette journée,si elle n'a pu être festive et se dérouler normalement restera édifiante sur l'utilisation qui est faîte des forces de l'ordre de notre département,mais aussi de la manipulation de ces extrémistes ruraux qui n'ont que la xénophobie pour exister.
Nous sommes citoyens,non violents du tissu associatif il n'y a pas de terroristes parmi nous et les agressions de la gendarmerie à notre égard sont inacceptables dans une démocratie.

Le 02-02-2015 à 10:58:20

Avatar pilloton herregods

françoise ,Bob, Arlette
Nous avons été ,nous aussi , arrétés à Barat, par un groupe de paysans tout à fait remontés contre les zadistes les empéchant ,entre autres choses ,de se rendre à leur propriétés et de récupérer leur bois coupé. Certains d'entre eux
semblaient bien avinés!
Nous avons dû faire demi tour ,aidés par des forces de l'ordre travaillant dans la plus totale illégalité ,à savoir soutenant le barrage d'une voix publique
Nous avons regretté de ne pas leur avoir demandé à quels ordres ils obéissaient.
Nous sommes consternés d'apprendre la suite des évènements de la journée.

Le 02-02-2015 à 11:30:50

Avatar Jacqueline SEIGNEURIC

Comme d'autres, dimanche, les pros barrage nous ont également empêchés de rejoindre la ZAD. En début d'après midi, nous étions aussi dans l'appartement que les forces de l'Ordre voulaient investir, sans mandat ! Enfin, repassant par la forêt de Sivens vers 16h 30, nous avons constaté que le véhicule qu'un de nos amis avait du laisser là après avoir eu les 4 pneus crevés avait été renversé.
Je suis allée demander aux Gendarmes mobiles stationnés à 200m de bien vouloir contacter le dépanneur de garde pour le rapatriement du véhicule sur Gaillac.
Il m'a assurée avoir fait le nécessaire auprès de la Gendarmerie de Gaillac. Deux heures après, nous n'avions toujours pas vu la dépanneuse. Nous avons depuis appris qu'aucune entreprises de dépannage n'a été contactée dimanche soir pour nous sur Gaillac et Lisle sur Tarn !

Le 02-02-2015 à 12:11:25

Avatar pierrette level

je rage, enrage de lire toutes ces saloperies faites par ces protégés de la justice, je suis certaine qu'il va y avoir encore des voix s'élever pour plaindre ces pauvres paysans, planteurs de mais, privés d'eau, ces cultivateurs qui nous bourrent de pesticides, je rage vraiment

Le 02-02-2015 à 15:03:40

Avatar Eliane L.

Mais que dit le Collectif du Testet face à ces actes graves ?
Aucune réaction ?

Le 02-02-2015 à 15:09:15

Avatar thierry guerin

Bravo à tous pour l'organisation de cette journée de sensibilisation pour les zones humides ...Sauvegarder ces milieux majeurs c'est vraiment l'affaire de tous. la violence ne va pas résoudre grand dans ce domaine ,et tacler et écrire des insanités sur son prochain non plus .....je pense qu'il faut surtout prendre en compte l'avis de nos meilleurs spécialistes afin de réunir les meilleurs esprits et surtout ne pas perdre de vue l'intérêt du bien commun et pour cela la controverse doit désormais cesser et nous devons nous mobiliser pour maintenir toutes ces zones ...Penser à nos enfants l'avenir ce n'est pas nous ce sont eux ...

Le 05-02-2015 à 08:08:39

Avatar guillaume maunier

Ca va finir par faire très mal toutes ces conneries. Pas de plans littéraires à suivre...
Je suis cadre dans le bâtiment et l'on m'a apprit une chose à l'école: on ne fait pas n'importe quoi quand on est technicien ou ingénieur. Celui qui m'a rabâché cela est décédé du cancer du poumon pendant mon bts; saleté de clopes aromatisées!! Donc on ne fait pas n'importe quoi ,cela signifie quoi? On cesse de détruire le peu qu'il nous reste encore après 200 ans de carnage industriel, de guerres mondiales, de colonisations, de vidage de nos campagnes pour alimenter les usines et créer par la suite nos beaux ghettos de béton criminogènes forcément.. Proposition : on sanctuarise enfin nos zones humides, les marais, les plages, les parcs, les forêts, les prés, nos campagnes, on arrête de densifier des métropoles gaver de bagnoles au cul à cul... ? On retourne à la campagne et on cultive bio local avec des monnaies locales, on vie humblement mais heureux de voir le ciel bleu..... Et ce pétrole qui baisse comme pour accélérer notre chute??!! Quand j'étais petit on allait encore à la pêche aux grenouilles en auvergne, il y a en avait des milliers partout dans certains coins proche d'Albepierre, des truites farios partout pendant l'orage, il fallait juste tendre les mains dans l'eau; la nature grouillait de vie; l'air sentait bon, on se bagarrait dans les bottes de pailles, on trouve encore heureusement des cèpes en pagaille, on mangeait les carottes pleines de terre direct dans le potager, on attendait la taupe comme passe temps à 12h pile,on gardait les vaches allongés l'été sous les châtaigniers, la messe le dimanche c'était jour de bain, ramassions des myrtilles, aie un nid de guêpes, faisions des barrages dans les ruisseaux; on mangeait avec toutes les générations à table, une bonne soupe, du fromage aux artisous, un bon jambon de pays, du travail dure il y en avait d'abattu tous les jours, pas de téloche à part Léon Z.. Du patois encore souvent, c'était il y a seulement 30 putains d'année........... Il y avait parfois un peu d'ennui mais après un bref instant créatif, on repartait de plus belle à jouer des heures dans les abreuvoirs à vaches remplies de têtards; tiens et si on allait dans la vieille mine d'antimoine se faire peur.. De tout cela, il reste quoi???. Comme envie d'hurler!! Capitaliste si tel doit être le coupable, destructeur avant toute chose des joies simples pour le profit, mais surtout le mépris... Allez vous les foutres au cul vos consoles de jeu, vos émissions débiles, vos 3/8, vos grands groupes, vos ligues des champions, vos ogm, vos dettes, votre bourse, vos compétitions, vos humiliations quotidiennes de tous les faibles, votre chômage, vos emplois précaires, votre malbouffe, votre racisme, vos pubs à dégueuler, de votre agriculture intensive, vos travaux le dimanche, vos golden parachutes, votre injustice sociale permanente!!! Les français sont dépressifs, non les français vont exploser; d'un côté les gars qui savent qu'on va dans le mur, de l'autre ceux qui doutent et qui réfléchissent donc des révolutionnaires.... Ou encore, d'un côté de gros cons d'agriculteur chasseur anti écolo (kezako) mais surtout alcooliques shootés aux subventions qui les ont vidés; et puis là des zadistes, loin d'être des exemples du savoir vivre mais que je regarde avec intérêt car je m'y retrouve en tant que gamins aimant la terre qui collent aux bottes de jardiniers! En attendant, moi "je", cadre dans le bâtiment ... qui n'a pas encore vraiment ouvert sa gueule... J'espère que les silencieux militants du quotidien sortiront bientôt leurs griffes pour casser cette ignoble machine capitalisme ou pas mais surtout égoïste, à la source de tous nos maux. Tout est vent et poursuite de vent alors... Rdv dans la rue en écoutant Berthe silva un pavé dans la main! (pardon pour les fautes)...

Le 05-03-2015 à 00:11:12

Réagir


CAPTCHA