Le Collectif écrit aux conseillers généraux

Le Collectif a adressé un courrier aux 46 conseillers généraux du Tarn dans la perspective de leurs débats et votes sur le projet de barrage de Sivens le 6 mars prochain.

 

Pour compléter les points abordés dans le courrier, nous leur joignons une note détaillée de positionnement signée par la Confédération Paysanne nationale et du Tarn, FNE Midi-Pyrénées, le Collectif pour la Sauvegarde de la zone humide du Testet et Nature Midi-Pyrénées. NB : il s'agit de la note déjà été diffusée en janvier.

 

Une copie a été envoyée aux destinataires suivants :

Ministre de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Energie

Préfet du Tarn

Président du Conseil Général de Tarn-et-Garonne

Président du Conseil Régional Midi-Pyrénées

 

Des mobilisations sont prévues, nous vous tiendrons informés !

 

 



Les réactions

Avatar emmanuel forichon

Cette lettre est complète et convaincante. Il faudrait la porter à la connaissance des citoyens tarnais qui sont, selon les mots de nos élus, attachés à leur territoire, donc à son respect. Tous souhaitent que démocratie rime avec bien vivre ensemble, dialogue sincère, transparence, respect de toutes les réglementations, bon usage des fonds publics dont ils confient la gestion à leurs élus.
Espérons que nos élus départementaux liront cette lettre jusqu'à la dernière ligne et que leurs décisions en seront éclairées. Les citoyens tarnais attendent d'eux un sens des responsabilités sociales, environnementales et économiques.

Le 23-02-2015 à 09:29:50

Avatar séverine Torcol

Nous habitons Paris, mais nous vous soutenons et saluons cette lutte, parmi tant d'autres, (NDDL, Center Parc, 1000 vaches et tant d'autres grands projets inutiles).
Nous avons bien vu la réaction d'agressivité de F. Hollande au salon de l'agriculture vis à vis du porte parole de la Confédération Paysanne Laurent Pinatel, qui l'interpelait à propos des futures fermes usines, le service d'ordre l'a violemment plaqué au sol, place à l'agro-industrie, et taisez-vous!
Voilà la vision de "démocratie" des "socialistes".
Etienne Chouard a raison, nous, les citoyens, les 99% les plus nombreux, écrivons nous-mêmes la constitution! Je vous remercie pour votre courage et votre honnêteté.

Le 23-02-2015 à 10:18:10

Avatar association La Vigie

Bonjour,
Votre lutte contre les décideurs sans scrupules ni conscience, élaborant des projets nocifs et inutiles, sans consensus préalable mais avec la volonté de passer en force, est aussi notre lutte. Solidaire de vos préoccupations pour protéger la nature et l’environnement nous vous adressons tous nos vœux de réussite et notre soutien pour le développement des consciences face à l’urgence devant l’irresponsabilité de certains décideurs autoritaires.
Depuis 10 ans, notre association ‘’LA VIGIE’’ de près de 1200 adhérents livre une opposition à un projet de port de plaisance sur la commune de Bretignolles sur Mer en Vendée. Ce projet porterait la destruction d’une zone humide de 15ha, une coupure d’urbanisme de 80ha, deux plages et leurs dunes bordières. Ce projet a été soumis aux enquêtes publiques en 2011. La commission d’enquête a conclu son rapport par des avis négatifs. La municipalité a aussitôt retiré son projet pour éviter la décision de rejet à la demande de DUP qu’aurait du prendre le Préfet.
Nous sommes ainsi face à un nouveau projet en élaboration. La municipalité persiste et entend obtenir une nouvelle enquête publique.
Bien cordialement et solidairement,
Le Président, Jean Baptiste DURAND www.la-vigie.org

Le 23-02-2015 à 12:19:41

Avatar Franck DELPEUX

Ils feront tout pour leurs illusoires centième de point de croissance!

Le 23-02-2015 à 13:52:15

Avatar Christian GARNIER

Ayant une assez longue expérience scientifique et technique dans le domaine de l'eau, y compris pour le compte de l'ex-ministère de l'Equipement ou les Agences de l'eau, je pense qu'il est en effet temps de sortir des postures idéologiques et de partir d'une analyse approfondie et objective des réalités de terrain. Une telle analyse est nécessairement contradictoire et doit accorder le même soin à l'étude des solutions innovantes qu'aux réponses de routine (besoin d'eau=faisons un barrage) aujourd'hui largement périmées dans des pays comme la France très largement dotés en équipements hydrauliques lourds, et encore sous-équipés en techniques intelligentes, économes en ressources et visant la qualité (qui fait problème) plus encore que la quantité (largement gérable par l'existant… souvent mal géré). Il nous faut gérer autrement la ressource en eau comme toutes les ressources; et apprendre la gestion économe des fonds publics si l'on veut éviter l'aggravation des charges publiques et de la concentration financière et économique, première cause des suppressions d'emploi.
cg, ing ECP, dipl. IEPP
administrateur FNE

Le 23-02-2015 à 14:22:08

Avatar Christian GARNIER

Ayant une assez longue expérience scientifique et technique dans le domaine de l'eau, y compris pour le compte de l'ex-ministère de l'Equipement ou les Agences de l'eau, je pense qu'il est en effet temps de sortir des postures idéologiques et de partir d'une analyse approfondie et objective des réalités de terrain. Une telle analyse est nécessairement contradictoire et doit accorder le même soin à l'étude des solutions innovantes qu'aux réponses de routine (besoin d'eau=faisons un barrage) aujourd'hui largement périmées dans des pays comme la France très largement dotés en équipements hydrauliques lourds, et encore sous-équipés en techniques intelligentes, économes en ressources et visant la qualité (qui fait problème) plus encore que la quantité (largement gérable par l'existant… souvent mal géré). Il nous faut gérer autrement la ressource en eau comme toutes les ressources; et apprendre la gestion économe des fonds publics si l'on veut éviter l'aggravation des charges publiques et de la concentration financière et économique, première cause des suppressions d'emploi.
cg, ing ECP, dipl. IEPP
administrateur FNE

Le 23-02-2015 à 14:22:38

Avatar Valérie, Lorthiot

Une pétition en ligne pourrait-elle être utile ?
Sincèrement avec vous.
Valérie.

Le 23-02-2015 à 15:22:53

Avatar le fevre

On nous parle de la dette, et on continue à nous endetter. Dépenser autant pour 20 familles pour faire pousser du mais au lieu des cultures vivrières locales?
Ces conseillers sont-ils aller en Espagne où les rivières ont été captées et où le pays est tellement ruiné que les jeunes s'expatrient?
Nos gouvernements ont décidé de vendre à l'étranger nos points d'eau. La rivière au Testet est un des deux point de promenade des habitants du Tarn (entre autre Gaillac et Albi). Ce sera quoi s'ils ne peuvent plus y vivre car vendu à des sociétés étrangères. Ecoutez ces occupants. Ce sont des vrais citoyens dans un monde où nous n'avons plus la parole.

Le 23-02-2015 à 21:46:51

Avatar sylvie desvergnes

Il faudrait un grand article dans un journal très lu comme le "monde" ou Libé à la rigueur, pour dire à quel point la France vise les rentrées d'argent par le tourisme et l'éco-tourisme. Les zones humides ont bien été détruites partout, il est tant de comprendre, que notre climat dépend de ces enclaves
nécéssaires, notre eau, les inondations...
J'ai été ulcéré par l'attitude (prétentieuse) lors de la mort de notre ami, dans un débat de grde écoute sur arte, par un directeur du Figaro qui s'est vanté de n'avoir jamais entendu parlé du"testet et son barrage", il se vante de ne pas connaitre son métier ! : c'est caractéristique du pouvoir parisien hyper centralisé, et se désintérressant du territoire avec mépris.
Seule la presse peu influer ces élus, je ne crois pas qu'ils soient sensibles à la RAISON. Une parisienne

Le 24-02-2015 à 13:59:49

Avatar Armand Jadot

Le courrier me parait pertinent, mais eux seront ils pertinents dans leur lecture?
Il parait de bon conseil. Mais je pense qu'ils ne veulent pas être conseillés. Du moins la plupart d'entre eux. Espérons que quelques conseillers puissent s'ouvrir.

Le 26-02-2015 à 00:24:33

Avatar Sudan Franck

Il est tout de m^me incroyable que ce soit "Nous" citoyens qui devons nous battre au risque de se faire tabasser, à devoir défendre notre "patrimoine" et notre "bien être", afin d'y préserver l'environnement etc...

Alors, à quoi servent ces élus, qui, normalement, sont censés nous "représenter" donc, défendre ce "bien-être" !!!

Ils ne servent à RIEN, si ce n'est empocher et se gaver avec nos impôts !!!

Il est grand temps, que des commissions "citoyennes" prennent en main la gestion de nos régions, il est grand temps de mette en place une constitution "Citoyenne" dans ce sens...

Il est grand temps d'en finir avec toute cette mascarade en place, depuis trop longtemps...

Le 26-02-2015 à 17:59:33

Avatar Pierre MONS

Je comprends votre position, conforme aux idées que vous défendez. Tout le monde doit pouvoir porter ses positions.
Par contre, je ne comprends pas vos notions de citoyens et de démocratie.
A vous lire, il y aurait les citoyens et les autres. A vous lire, le fonctionnement de la démocratie ne serait pas le résultat des élections.
Je suis désolé, je suis aussi un citoyen même si je ne suis pas d'accord avec les idées alter-mondialistes.
Je suis désolé, les élus qui prennent leurs responsabilités sont élus par tous les citoyens, ils sont donc légitimes... même s'ils ne défendent pas vos idées.
Soyez pertinents. Vous ne pouvez pas demander que les directives européennes soient respectées et en même temps ne pas respecter la loi en occupant le site illégalement.
Un citoyen... comme vous ! Eh oui, il faut faire avec tout le monde, sinon cela s'appelle la dictature, les amis.

Le 27-02-2015 à 15:33:06

Avatar nicole joncret

qu'est ce que ns attendons pour etre tous devant le conseil général
le 6 mars pendant leur séance.....ns ne faisons rien depuis un moment
les zadistes sont à l'abandon sur sivens et vont etre bloqué par les
productivistes organisés pendant toute la semaine

Le 28-02-2015 à 12:16:41

Avatar Sophie Depaul

Bonjour,
et bravo encore pour votre travail très sérieux.
J'ai signé la pétition pour les conseillers généraux, mais je ne reçois pas la réponse pour confirmation. Il y a peut-être une manipulation à faire ?
Sophie

Le 03-03-2015 à 14:47:19

Avatar George CELERIEN

Ne faudrait-il pas faire pour ce barrage une pétition comme on l'a fait pour Sivens ? Cela a bien amené à une révision du dossier, non ?

Le 04-03-2015 à 17:47:27

Avatar dodd

A Pierre Mons
En l'état actuel et depuis toujours, y compris sous la Révolution dont le suffrage était censitaire, le fonctionnement de la démocratie n'est absolument pas le résultat des élections.

Il le serait avec un contre pouvoir, celui des référendum d'initiative 100 % citoyenne (sans l'intervention ou la main mise des élus sur ces référendum) moyennant la signature de 2% du corps électoral en son entier concernant la suppression d'une loi existante ou la création d'une autre selon le contexte économique.
Idem au niveau des communes.
Ce système n'existe pas en France alors qu'il est utilisé en Suisse depuis 1891 et en Italie depuis 1946 avec une première votation en 1979 par exemple.

Par ailleurs, dans la grange majorité des cas, quel que soit le type d'élections, celui qui est élu pour vous représenter (ensuite quel que soit sa couleur politique il fait ce qu'il veut avec votre argent, celui de vos impôts directs et indirects), ne reçoit en moyenne que 30% des voix au 1er tour ... sans compter l'abstention ou le vote blanc toujours pas reconnu.
Ce qui signifie qu'un élu censé représenter le peuple, au moins à plus de 50% , n'est en réalité jamais réellement représentatif de l'électorat. Sauf dans les toutes petites communes de France.

Donc, non, la France n'est pas une démocratie.
Demos = peuple
Cratie = gouvernement

Le 07-03-2015 à 19:15:01

Avatar genevieve desjobert

tant qu'à remonter aux causes du problème, je voudrais qu'on cible le point de départ de la corruption qui gangrène la vie sociale de cette région, où une partie de la population, appâtée par les gains futurs promis,sombre dans des pratiques carrément fascisantes; je veux parler de l'agence de l'eau et de l'agro-industrie qui pousse les agriculteurs à s'agrandir pour produire des semences de maïs à exporter: le barrage va leur en offrir la possibilité
je n'apprends rien à personne;mais je trouve que l'action serait mieux orientée à populariser, soutenir ce qui se fait d'autre, sur ce terroir, en agriculture et reconquérir le terrain à partir de là
le face à face avec élus-fdsea ne s'épuisera, me semble-t-il, qu'à cette condition
j'en ai marre d'entendre les propos réacs, les articles honteux de la Dépêche,le mépris rancunier des ruraux pour les jeunes en rupture des villes
ils ne sont pas du même merdier, par hasard?que les problèmes superficiels ne nous encombrent, il y en a assez avec le principal!

Le 08-03-2015 à 21:19:35

Réagir


CAPTCHA