Vote du protocole transactionnel Etat-Département

Lors de la session publique précédente, le 6 novembre 2015, Thierry Carcenac l'avait annoncé. Une session publique spéciale s'est donc déroulée ce 11 décembre 2015 pour débattre et voter sur le protocole transactionnel entre l'Etat et le département.

 

Six membres de l'opposition se sont abstenus, tous les autres conseillers généraux ont voté pour la signature du protocole qui leur était présenté. Françoise Blandel et Ben Lefetey étaient présents dans les tribunes publiques ainsi que Roland Foissac, ancien conseiller général communiste qui refusait de soutenir le projet.

 

Télécharger le protocole transactionnel

 

L'annexe 3 avec les dépenses payées par les contribuables...

 

 

En attendant de prendre le temps d'analyser le détail du protocole transactionnel, voici les premières réactions du Collectif Testet relayées dans les médias :

 

Le Tarn Libre

(qui a mis le protocole en téléchargement)

 

France 3 Midi-Pyrénées

Sivens: le Tarn reçoit 2 millions d'euros pour l'abandon du projet initial

Journal local le 11/12/15

 

Journal d'ici

Sivens: "s'il y a passage en force, il y aura conflit"

 

La Dépêche du Midi

Sivens : accord avec l'État pour l'indemnisation
Collectif Testet : «s'il n'y a pas transparence, on boycottera»

 

 

 

 



Les réactions

Avatar pierrette level

qu'est-ce-qu'on attend pour abandonner définitivement ce projet insensé et je n'ose imaginer la suite pour les futurs

Le 14-12-2015 à 14:37:51

Avatar Collectif Testet

Bonjour,

Le Collectif Testet n'attend pas pour abandonner ce projet de barrage puisque nous avons combattu le premier projet et que nous continuons à nous opposer au nouveau réduit de moitié. Nous sommes opposé à tout ouvrage à Sivens puisque des alternatives existent comme nous l'avons démontré dans ce document datant de janvier 2015 :
http://www.collectif-testet.org/uploaded/Rapports/position-sivens-orga-environt-conf-paysanne.pdf

Ce sont les élus du Conseil départemental et le gouvernement qui s'entêtent à poursuivre un projet à Sivens. Cependant, la prochaine étape est la négociation d'un projet de territoire en 2016 et notre objectif est d'y démontrer que les alternatives que nous proposons sont plus intéressantes au niveau économique (moins cher pour le contribuable), écologique (pas d'impact sur des zones humides) et social (tous les agriculteurs du bassin en bénéficieraient au lieu d'une vingtaine seulement avec un barrage). Mais nous aurons besoin de l'implication de chacun dans les débats publics que nous allons mener.

Le 14-12-2015 à 14:55:42

Avatar michel ganseman

Hors mis le gâchis financier énorme payé par les contribuables nationaux,le sacrifice sur "l'autel de l'état de droit et des libertés au nom de Rémy Fraisses",dont il fallut la mort pour que les travaux soient stoppés.Et pourquoi donc,l'Etat si généreux avec le conseil général qui complice avec la préfecture ont envoyé tabassé les zadistes et militants ecolos,n'a pas mis la main à la poche pour indemniser ceux qui en ont pris pleins la gueule?...Et puis,quel est ce gaspillage d'argent public pour soit- disant la remise en etat de l'environnement alors que dans 2 ans le projet va etre remis au gout du jour et donc sera à nouveau saccagé.?!...

Le 14-12-2015 à 19:18:32

Réagir


CAPTCHA